Aller au contenu principal

Mons - Manifestation des agriculteurs, circulation perturbée ce matin

Publié le 14 décembre 2021 à 15:28

Vous l'avez peut-être vu ce mardi matin à Mons, des tracteurs ont partiellement bloqué la circulation au niveau du rond point du Coq près des Grands Prés. Les agriculteurs ont manifesté partout en Wallonie pour attirer l'attention du gouvernement wallon qui planche en ce moment sur la nouvelle PAC. Cette politique agricole commune au niveau européen inquiète grandement les exploitants de ferme.

Comme un symbole, c'est devant le Coq, emblème de la Wallonie, que les agriculteurs se sont réunis. Leur objectif aujourd'hui: que le gouvernement wallon ouvre les yeux sur leur réalité. Celui-ci va devoir mettre en application la nouvelle PAC dont l'ambition est de privilégier une agriculture plus respectueuse de l'environnement. Un virage au vert qui séduit les agriculteurs dans l'idée mais qui les inquiète dans l'application.

"On a déjà une des agricultures les plus propres d'Europe. Mais là, on nous impose des choses encore plus dures et qui vont être difficiles voire impossible à mettre en place chez nous. En tout cas, pour les petites structures. Du coup, nous allons perdre beaucoup de primes et, aujourd'hui, dans beaucoup de fermes, on ne fonctionne qu'avec les primes" Philippe Delanoy - Agriculteur

AVC-TMB-066215_1.jpg

Vers la fin des petites fermes familiales? 

Pour Philippe et Daniel la situation est déjà assez compliquée comme cela. Pour eux cette PAC est inadaptée aux réalités agricoles wallonnes et va amener à la disparition de nombreuses fermes familiales. 

Les agriculteurs estiment que la Belgique met beaucoup trop de pression sur les acteurs locaux pour figurer coûte que coûte parmi les bons élèves en matière d'agriculture verte. Pour eux, cette politique va inévitablement faire baisser les productions locales (pourtant très encadrées et contrôlées) et nous rendre dépendants des importations hors-Europe. Une dépendance qui va ensuite impacter le consommateur en provoquant une hausse des prix de l'alimentation.  

"Que veut le gouvernement? Tout faire venir de l'étranger? Avec quelles normes? Il faut savoir qu'on nous impose de plus en plus de normes mais quand on importe, les normes sont clairement moins hautes. Il y a des normes que nous avons dépassés depuis 20 ou 30 ans chez nous..." Daniel Depotter - Agriculteur 

Les agriculteurs espèrent donc que leur voix aura été entendue. Le gouvernement wallon a jusque fin janvier pour rendre ses éventuels amendements à la commission européenne.

AVC-TMB-066215_2.jpg
 

0 Commentaires
210 vues

Sur le même sujet


Back to top