Aller au contenu principal

Mons - La ville cherche un acquéreur pour le camping du Waux-Hall

Publié le 25 janvier 2022 à 16:01

Le camping du Waux-Hall avait rouvert ses portes pour Mons 2015 mais l'expérience s'était soldée par un déficit de 8.000 euros pour la ville de Mons. Fermé depuis, il pourrait reprendre vie si les autorités communales trouvent un amateur. 

Un dossier historique, complexe et cher aux Montois, le camping du Waux-Hall. Le dossier repasse par la table du conseil communal. Le collège souhaite mettre le site à disposition d’un exploitant.

AVC-TMB-066898_2.jpg

"On recherchait des repreneurs. Le problème, c’est qu’il y a beaucoup d’aménagements à effectuer avec des coûts très importants. On propose aujourd’hui une solution ingénieuse, on diminue le loyer. C’est ce qu’on appelle un canon dans le cadre d’un bail emphytéotique pour permettre au candidat acquéreur de pouvoir faire les travaux et de lisser l’amortissement de ses travaux sur le temps." Maxime Pourtois (PS), Échevin de l'Urbanisme

Un bail emphytéotique est un bail d'une durée de 18 à 99 ans. Le collège table sur 50 avec un loyer de 500 euros par mois. Mais les nombreux travaux, à savoir le raccordement au gaz, renouveler les circuits d’électricité, reconstruire des parcs de sanitaires ainsi qu’un hall d'accueil, sont estimés à plus d’un million d’euros. La ville fait le choix de rechercher un gestionnaire pour éviter d’imputer ces coûts importants aux Montois. Situé à deux pas du centre de Mons, le camping du Waux-Hall se trouve dans un endroit stratégique aux nombreuses possibilités.

AVC-TMB-066898_3.jpg

"On constate qu’il y a une très forte demande en terme de camping-car. D'abord parce qu’il y a plein de réseaux qui existent et ça nous permettrait d’intégrer ces réseaux. Deuxièmement, c’est la grande mode au niveau des familles. Ici, on pourrait installer des campings-car ou faire du camping traditionnel. De plus, on a agrandi le territoire du camping, on aimerait bien faire des logements insolites." Maxime Pourtois (PS), Échevin de l'Urbanisme

Deux choses distinctes mais complémentaires : alors que le camping doit trouver un gestionnaire pour s’occuper de l’activité touristique, la ville de Mons va investir 5 millions d’euros pour rénover le pavillon du parc du Waux-Hall qui sera ensuite exploité pour des fonctions horeca et des fonctions d’accueil du public.

0 Commentaires
277 vues

Sur le même sujet


Back to top