Aller au contenu principal

Direct X

Un nouveau concept ouvert à Obourg!

Publié le 07 mai 2021 à 14:57

La cour des dames, c'est une ancienne ferme reconvertie en un lieu éco-responsable qui mêle plusieurs activités : ateliers d'artisans, restaurant, salle d'événements et bientôt un business center. C'est le pari un peu fou que se sont lancés plusieurs jeunes, il y a 4 ans déjà, un pari qui naît aujourd'hui...

L'heure est aux dernières finitions pour accueillir les clients de la partie Horeca de la Cour des Dames. Cette ancienne ferme abandonnée pendant plus de 10 ans revit peu à peu depuis deux ans. Ici c'est un concept innovant qui est développé. Tout a commencé avec des ateliers d'artisans.

« L'idée c'est que l'on crée une synergie entre les artisans et que chacun amène sa patte, son réseau et ses clients. On peut donc créer du lien ensemble », précise Quentin Saelens, fondateur du projet.

Du lien qui permet aussi de fabriquer tout ce qui est nécessaire aux autres dimensions du projet. Mikaël le ferronnier fait partie des premiers arrivés. Il a mis son savoir-faire aux services de la création de la salle de restaurant par exemple.

« On se tire tous vers le haut. Quand on a un souci on peut tous s'entraider ; c'est vraiment le point fort du site », souligne Mikaël Glineur.

36676_cour_dames3_SDt.jpg

Un site qui permet aussi à chacun de pratiquer son art et de l'appliquer directement. Les toilettes du restaurant en sont l'illustration.

« C'est le ferronnier qui a fait l'urinoir sur mesure. Le tailleur de pierre nous a fait un super évier avec de la pierre bleue de Soignies et le menuisier est venu mettre la touche finale avec cette porte en chêne massif, chêne belge bien sûr », poursuit Quentin Saelens.

Du belge et du local c'est le leitmotiv ici. En cuisine l'accent est mis sur les circuits courts même pour la vaisselle...

« Ce que l'on ne sait pas faire, on le demande à des artisans de la région. C'est le cas pour la vaisselle faite par quelqu'un de Jurbise qui se lance. Notre but c'est de mettre en avant tous ces savoir-faire de la région », ajoute Quentin Saelens.

Cette philosophie de travail a aussi attiré un chef cuistot régional, Damien Di Lorenzo. Il a décidé de rejoindre l'équipe de la Cour des Dames.

« On m'a donné carte blanche, ça c'est super chouette. On va respecter le produit, la proximité et la qualité. On veut que tout le monde puisse venir et se faire plaisir » précise le chef.

36676_cour_dames2_SDt.jpg

Pour donner la touche finale à leur projet, lancé il y a quatre ans déjà, les initiateurs comptent aussi sur le terrain de deux hectares qui est à leur disposition...

« On a planté un verger haute-tige pour avoir des fruits. On a planté une haie mellifère pour ramener de la bio-diversité. On a des ruches aussi. A terme on voudrait implanter une serre pour produire les légumes du restaurant » conclut Quentin Saelens.

Pour compléter l'ensemble des services, ce corps de logis devrait aussi accueillir un business center. De quoi attirer des entrepreneurs qui pourront profiter du cadre de travail et des services Horeca développés. La boucle sera ainsi bouclée.

0 Commentaires
5746 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 19 juin 2021
#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
Back to top