Aller au contenu principal

Direct X

Question 4

Publié le 11 septembre 2018 à 11:34 - Mis à jour le 02 octobre 2018 à 10:24 mar 11/09/2018 - 11:34
Question 4

En matière de propreté publique, Frameries a l’étiquette de « commune sale ». Faut-il davantage de répression ?

Ecolo   Be Frameries

La 1ère priorité de Be Frameries c’est la propreté et l’embellissement de Frameries. Il n’y a pas de fatalité aux dépôts sauvages et aux quartiers malpropres ! Nous souhaitons travailler de la prévention à la répression. Il faut d’abord que la commune donne l’exemple, notamment dans les cimetières ou près des bulles à verre, et pas uniquement 3 mois avant les élections. Sur le volet répression, nous proposons d’utiliser les caméras mobiles de la police boraine pour sanctionner les auteurs mais aussi de communiquer afin de montrer qu’il n’y aura plus d’impunité à ce sujet. Nous voulons l’application systématique de sanctions, sous la forme de sanctions financières, avec la mise en place de sanctions alternatives obligeant les auteurs à réparer les dégâts occasionnés. L’argent des sanctions ira dans un Fonds d’embellissement de Frameries pour mener par exemple des actions pour rendre Frameries plus belle (quartiers fleuris...). Enfin, nous souhaitons un système de ramassage des encombrants gratuit et à la demande pour éviter que cela se retrouve dans la nature.

MR   MR

Je ne crois pas que les problèmes de propreté publique soient limités à Frameries. Par contre, la commune n’hésite pas à adhérer à de nombreux projets visant à renforcer le tri des déchets (comme par exemple le projet pilote P+MC (sacs mauves). La commune sera également prochainement dotée d’un nouvel Ecoparc dont la capacité sera doublée et l’utilisation facilitée. Outre la tolérance zéro dans l’application des sanctions déjà existantes, je crois que la solution passe par l’éducation.

La population doit, dès le plus jeune âge, être sensibilisée à la question du tri des déchets et de la protection de l’environnement. L’école peut jouer un rôle important à cet égard car elle est un vecteur de communication vers les familles. Diverses actions de sensibilisation ont déjà été menées dans ce cadre et il convient de les renforcer et de systématiser les projets « propreté, environnement et citoyenneté » dans les écoles, et ce dès les maternelles.

     PP

Oui, car si des campagnes de sensibilisation existent, elles sont insuffisantes et en ce cas, prévenir n’est pas guérir. Nous comptons aider la population (âgée, invalides…) en leur proposant un ramassage d’objets encombrants mais pour ceux et celles qui jettent leurs sacs poubelles dans la nature à titre d’exemple, en cas de preuve contre elles, elles devront être condamnées aussi à des travaux d’intérêt général afin qu’elles prennent conscience de leurs actes.

Dupont Jean-Marc - PS     Jean-Marc Dupont - PS

Avant tout, je réfute totalement cette affirmation infondée, arbitraire et mensongère qui est une insulte aux Framerisois ; seraient-ils plus sales que les Boussutois ou les Louvièrois par exemple ? Sur quels critères objectifs peut-on affirmer cela ?

Certes, comme partout, la propreté publique doit être améliorée, la lutte contre les incivilités environnementales renforcée ; la répression sera accentuée grâce à une plus grande disponibilité du personnel communal et de la police.

La prévention doit rester malgré tout l’axe majeur de notre action ; de nombreuses actions sont déjà menées dans les écoles et les quartiers ; elles seront amplifiées.

Enfin, la Commune doit montrer l’exemple : l’entretien et l’embellissement des espaces publics seront renforcés grâce à des moyens humains et techniques supplémentaires. Relever ce défi est avant tout l’affaire de tous : citoyens, commune, police.

     PTB

D’abord la commune doit donner tous les moyens aux habitants pour garder une ville propre. Pourtant : refus de réintroduction du ramassage gratuit des gros encombrants deux fois par an, malgré une pétition signée par 1.435 framerisois; manque manifeste d'entretien des rues, trottoirs et égouts, manque de poubelles publiques. Si la commune respecte ses habitants il est très probable que les incivilités diminuent. Par rapport au noyau dur des citoyens qui pratique des incivilités, nous proposons de remplacer les amendes existantes par des peines de travail. Obliger les contrevenants à participer au travail des équipes communales pour garder la commune propre. Il faudra aussi une large campagne de conscientisation des citoyens mais elle fera seulement effet lorsque la commune elle-même mettra en place les mesures suivantes :

   1. Réintroduction des ramassages gratuits à domicile des gros encombrants.
   2. Engagement de personnel communal statutaire pour garder nos trottoirs, rues, quartiers et parcs propres.
   3. Plus de poubelles publiques.

0 Commentaires
116 vues

Sur le même sujet


Back to top