Aller au contenu principal

Direct X

Maison du Gouverneur : David a terrassé Goliath

Publié le 10 août 2021 à 18:28 - Mis à jour le 10 août 2021 à 10:30

La "Maison du Gouverneur", bâtiment construit par la société Thomas et Piron à la rue Notre-Dame Débonnaire à Mons, est illégal ! Le permis de bâtir accordé par la Ville de Mons et la région wallonne a donc été annulé par le Conseil d'Etat ce 3 aout 2021. Les riverains ne cachent pas leur joie face à cette décision. 

C'est un combat de plus de 3 ans qu'ont mené plusieurs riverains , voisin de l'ancienne Maison du Gouverneur rue notre dame Débonnaire à Mons, contre la société Thomas&Piron. Le permis de bâtir pour 23 appartements de standing vient d’être déclaré illégal par le conseil d'état.

« 2 points ont été retenus majoritairement : la perte d'intimité et la position de la CCATM (Commission consultative communale d'aménagement du territoire et de mobilité)dans l'autorisation du permis » Cédric Leturcq - riverain

Avec cette décision, Cédric Leturcq et sa famille entendent bien retrouver leur intimité dans leur jardin, le pignon de la Maison du Gouverneur à l’origine aveugle (sans fenêtre) devra le redevenir.

37026_maison_gouverneur_VP_2.jpg

« On attend une réparation du préjudice subit, une modification du bâtiment devra être apportée par Thomas et Piron, la balle est dans leur camp, on attend de voir ce qu'ils vont proposer. A mon niveau personnel, je ferai appliquer le droit, je demanderai à ce que mon préjudice soit réparé même si pour cela je dois encore aller devant le tribunal civil par après » Cédric Leturcq - riverain

Les riverains de la Maison du Gouverneur ne se sont jamais opposés à la réhabilitation du site mais pas dans un gabarit largement supérieur à l'ancien bâtiment, 5 mètres de long en plus dans le visuel de Cédric Leturcq . Cet élément n'a pas été retenu par le conseil d'état, ni celui de la perte d'ensoleillement. Reste que la décision du conseil d'état est une véritable victoire pour les 5 familles de riverains qui sont allées jusqu'au bout de la procédure.

« C 'est vrai que c'était lourd, on a réussi à aller jusqu'au bout parce qu'on était ensemble, on ne regrette pas de l'avoir fait, ce n'est pas de l'argent jeté par les fenêtres puisqu'on a eu gain de cause. C'est un message fort aussi à destination des promoteurs immobiliers et du politique : oui, on peut faire de la rénovation immobilière mais pas au détriment des riverains » Cédric Leturcq - riverain

37026_maison_gouverneur_VP_3.jpg

De son coté, Thomas&Piron prend connaissance de la décision du conseil d'état avant de s'exprimer. Seule certitude, aucun recours n'est possible, la société de construction va devoir réintroduire un permis de bâtir en tenant compte des points préjudiciables aux riverains retenus par le conseil d'état.

0 Commentaires
1121 vues

Sur le même sujet


Back to top