Aller au contenu principal

Direct X

Fin des rendez-vous dans les commerces "non-essentiels"

Publié le 15 avril 2021 à 16:02

Parmi les annonces du CODECO de ce mercredi, l'une concernait les commerces dit "non-essentiels". Dès le 26 avril prochain, vous ne devrez plus prendre de rendez-vous pour vous rendre dans ces magasins. Une nouvelle plutôt bien accueillie dans le centre ville de Mons.

La mesure n'aura donc duré qu'un petit mois. Dans 10 jours, les rendez-vous avant de faire son shopping seront déjà terminés. Un soulagement pour bon nombre de commerçants.

"Pour moi, c'est vraiment une bonne nouvelle" indique Magui Ribart, gérante du magasin "Carnaby Street". "Depuis la mise en place des rendez-vous, nous avons eu une perte de clientèle. Ce n'est pas toujours simple surtout que mon magasin est très petit. Au maximum, je ne peux accueillir que 4 personnes dans mon magasin. C'était très compliqué pour nous!"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-04-15%20a%CC%80%2016.07.24.png
Vous devrez plus prendre de rendez-vous pour vous rendre dans vos commerces dès le 26 avril prochain

 

Des rendez-vous qui avaient engendré une perte de clientèle non négligeable pour la plupart des commerçants. Peur, difficulté logistique ou tout simplement oubli, les clients ne venaient plus en nombre dans les commerces dits « non-essentiels ». Une situation qui joue également sur le moral des commerçants.

"C'était très calme ces dernières semaines" précise Chahida Louahed de "La Carterie". "On a ressenti un réel vide à l'intérieur du magasin depuis que nos clients devaient prendre des rendez-vous. Les gens n'osaient plus rentrer dans le magasin. Ils n'osaient pas non plus nous poser la question pour savoir si notre magasin était ouvert et s'ils pouvaient prendre un rendez-vous de dernière minute. Je pense que c'est une bonne idée de rouvrir sans rendez-vous"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-04-15%20a%CC%80%2016.07.14.png
Certains commerçants ont vu une baisse de fréquentation depuis la mise en place des rendez-vous

 

"Les clients étaient un peu perdus" poursuit le gérant du magasin "Stoemp", Anthony Faleme. "Les gens étaient aussi pressés en venant faire leurs achats. Les rendez-vous étaient limités à 15 minutes maximum. Les clients ne sont pas dans les meilleures conditions et ne se sentent pas à l'aise. Quand ils viennent dans les commerces, ils recherchent aussi un contact, un renseignement et un véritable échange avec le vendeur. On avait perdu cela et c'est donc une excellente chose de supprimer les rendez-vous"

Peu à peu, les vendeurs et vendeuses vont pouvoir retrouver le contact et le lien avec leurs clients. Une bonne nouvelle donc même si pour certains commerçants, la période où les rendez-vous étaient obligatoires n'a pas vraiment changé leur quotidien, ni leur fréquentation.

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-04-15%20a%CC%80%2016.07.38.png
M. Barraco : "Cette décision ne va rien changer, comme la décision du mois dernier n'a rien changé non plus!"

 

"C'est encore une décision aussi stupide que celle prise il y a un mois" affirme Maria Barraco, gérante de "Ma Soeur et Moi". "Honnêtement, cela ne va rien changer! Comme la décision du mois dernier n'a rien changé. Nous pouvions prendre des rendez-vous instantanés. Nous pouvions accueillir plusieurs clientes en même temps à condition de respecter la règle d'une personne par 10 m2. Donc la mise en place des rendez-vous n'a strictement rien changé. Tout ce cinéma pour rien!"

Les avis divergent mais tous n'attendent qu'une seule chose : retrouver, rapidement, une vie la plus normale possible.

0 Commentaires
319 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
Back to top