Aller au contenu principal

Direct X

Mons : la culture pour dynamiser le quartier de la gare

Publié le 29 octobre 2020 à 09:25 - Mis à jour le 29 octobre 2020 à 10:32 jeu 29/10/2020 - 09:25

Au conseil communal de ce mercredi 19 octobre, la ville de Mons a décidé d'investir près de 5 millions d'euros dans plusieurs dossiers liés à la qualité de vie et à la revitalisation des quartiers du centre ville mais aussi des villages du grand Mons. Il en sera ainsi pour le point stratégique de l'axe de la gare ou un projet de revitalisation aura pour objectif d'assurer le développement de la zone tant attendu des montois et de permettre la liaison avec le centre ville.

La majorité montoise souhaite aussi relancer la réflexion sur une "refondation" du quartier de Jemappes en le reconnaissant zone d'enjeu communal (ZEC) de la ville. La volonté  est d'avoir une vision à long terme en établissant un état des lieux de cet espace en grande difficulté socio économique. Un bureau d'étude devrait être désigné pour réaliser ce travail préalable.

Des budgets seront également alloués à des projets visant l'accompagnement des clubs sportifs, l'aménagement d'aires de jeux dans les villages ou encore des travaux au sein des écoles communales. 

Maintenir l'activité économique et garder la maîtrise publique

L'investissement est qualifié de transversal par la majorité PS - Ecolo de la ville de Mons. Il construit les bases d'un projet dont l'objectif est ambitieux : dynamiser un quartier de la gare si pas abandonné, de nombreux initiatives ont permis sa sécurisation, mais en état de "délabrement" commercial.

L'axe de la gare, tout comme le piétonnier, est considéré comme un point stratégique de la ville de Mons en passe de devenir une artère importante dans le développement de la ville qui assurera le lien entre la gare et le piétonnier. Nicolas Martin, bourgmestre de Mons

Transversal car le projet de redynamisation repose sur un programme d'animation qui associerait les propriétaires des cellules à louer ou vides aux acteurs culturels : artistes, créateurs ou associations. L'objectif est de convaincre les premiers de de mettre à disposition du monde culturel, à travers deux type de convention,  les nombreux espaces vides et inoccupés du quartier de la gare. 

"C'est une manière de permettre à la culture de reprendre sa place au coeur du tissu urbain et de redonner une attractivité à un quartier toujours en difficulté." Catherine Houdart, échevine de la culture 

Selon l'échevine montoise de la culture Catherine Houdart, le projet suscite l'intérêt du milieu artistique. Cinq cellules sont déjà concernées par la concrétisation d'une convention. Financièrement, la ville prend à sa charge les frais de location et l'artiste ou l'association contribue à hauteur de 50 % aux frais d'occupation (chauffage, électricité etc.). 

Avec ce projet la ville de Mons marque son intention de ne pas laisser le quartier aux mains d'initiatives privées mais de maintenir les impulsions publiques afin d'y assurer le développement d'activités multiples et de qualités.

Arne Quinze le retour attendu

Malgré la pandémie et les conséquences effroyables pour le secteur culturel, la ville poursuit ces projets via la mise en oeuvre une exposition d'Arne Quinze au BAM. Intitulé "My secret garden" l'événement devrait se tenir du 27 mars au 22 août 2021. 

Le printemps devrait sceller l'histoire de la structure urbaine "The Passenger" que l'artiste Arne Quinze avait produite à l'occasion de Mons 2015. L'oeuvre devrait être au démontée au printemps dans la période ou "My secret Garden" sera installé ...

 

 

 

 

 

0 Commentaires
406 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
#CLASSIQUE - du 17 octobre 2020
#CLASSIQUE - du 19 septembre 2020
Back to top