Aller au contenu principal

Mons - Les coulisses de l'Artothèque !

Publié le 26 avril 2022 à 15:24

Découvrir les coulisses des œuvres des collections communales, c'est possible à l'Artothèque. Comme tous les mois, l'Artothèque proposait ce dimanche sa visite guidée "L'envers du décor". L'occasion pour les fans de culture, ou pas, d'en apprendre plus sur la conservation des œuvres, leur restauration ou encore leur numérisation. 

"L'envers du décor", c'est une visite mise en place par l'Artothèque pour faire découvrir les œuvres des collections de la Ville de Mons au public. Au total, ce sont maintenant plus de 50 000 œuvres qui sont conservées à l'Artothèque. Des objets qui ont une histoire en lien avec la ville de Mons, et qui plaisent aux visiteurs.

"Apparemment c'est le méga stock de la Ville de Mons, des musées. Je vois des anciennes affiches du Doudou par exemple. C'est des lithographies qu'on ne connait plus maintenant. Je trouve que c'est beaucoup plus parlant que les affiches de maintenant."

En plus d'affiches d'époque, on peut retrouver des œuvres de grand format, qui sont conservées sur des rails. On retrouve aussi des textiles autant militaires que religieux, des statuettes ou encore une réserve de numismatique.

"C'est ici que toutes les œuvres des collections de la Ville de Mons, qui malheureusement pendant des décennies étaient un peu éparpillées dans la ville, sont dorénavant acheminées et mises ici, dans nos réserves, et conservées dans des taux d'humidité et des températures respectables." Malik Bouanati, gardien de patrimoine

Conserver des œuvres, ce n'est pas seulement les mettre dans un tiroir, c'est un travail de titan. Quand elles arrivent à l'Artothèque, les œuvres sont d'abord nettoyées et désinfectées. Celles qui arrivent abimées sont aussi restaurées. Une fiche d'identité est également créée pour chaque pièce. Différents espaces sont dédiés à ces étapes.

"On a plusieurs niveaux, on a 6 réserves. Nous avons aussi un atelier de restauration, un atelier de production, un atelier de photographie, de numérisation et nous avons aussi un centre de documentation. L'Artothèque a vraiment centralisé toutes ses pièces, toutes ses œuvres. Nous avons aussi nos bureaux. Tout est centralisé ici. C'est ce qui fait un lieu exceptionnel et unique, l'Artothèque." Malik Bouanati, gardien de patrimoine

Un lieu unique, d'autant plus qu'il a pris place dans l'ancienne chapelle du couvent des Ursulines. La Ville de Mons l'a acquise et en a fait l'Artothèque, la bibliothèque des œuvres depuis avril 2015. Les œuvres s'y sont installées définitivement. Elles en sortent de manière exceptionnelle, pour une exposition par exemple.

 

0 Commentaires
178 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top