Aller au contenu principal

Direct X

Mons - Captation de Lehman Trilogy au théâtre

Publié le 25 janvier 2021 à 21:02 - Mis à jour le 25 janvier 2021 à 17:33

Dans ce contexte de crise sanitaire, les arts de la scène se réinventent ! La Fédération Wallonie-Buxelles a octroyé un budget d’un million et demi d’euros à la RTBF pour réaliser la captation et la diffusion de spectacles vivants. Le cas de Lehman Trilogy. Une pièce en trois actes, mise en scène par Lorent Wanson, qui retrace la saga américaine de Lehman Brothers...    

Septembre 1844: les Lehman, trois frères juifs allemands, émigrent aux Etats-Unis. C’est là que débute l’histoire qui raconte l’ascension d’une famille, la création d’un empire et sa chute en septembre 2008 lors de la faillite de la banque d’investissement Lehman Brothers. Une saga en trois épisodes, doublement récompensée au Prix de la Critique, qui a du être annulée au début de sa tournée… 

" Voir ce spectacle annulé alors qu'il avait fait un plaisir incroyable à Bruxelles, c'était très douloureux ! ", nous confie avec beaucoup d'émotions Lorent Wanson, metteur en scène de Lehman Trilogy. 

Picto_capta_4.png

Annulée il y a un an, la trilogie a du être rapidement remontée pour sa captation au Théâtre Royal de Mons qui a été mis à disposition de la Compagnie du Théâtre épique par MARS. L’équipe s’est donc mobilisée durant 6 jours pour mettre en scène et enregistrer un spectacle de six heures.

" Nous sommes fiers de ça et en même temps frustrés parce qu'on sait que le partenaire principal de ce spectacle, qui est le public, n'est pas là. " poursuit le metteur en scène. 

Et c’est bien là tout le défi de cette production qui doit mettre en oeuvre les moyens techniques pour garder toute l'attention du spectateur lors de la diffusion de la pièce.

" On ne fait pas beaucoup de prises. On fait une prise générale en multicams classique. On veut rompre avec ce côté un peu figé du théâtre. Et puis, il y a aussi des inserts où la caméra bascule sur scène, on est avec les acteurs et on est dans l'action", enchaîne Philippe Sellier, producteur de la captation. 

Picto3_capta_theatre.png

Un travail intense, essentiel aussi pour les artistes qui se sentent asphyxiés depuis la fermeture des scènes de spectacle.

" On a tellement besoin aujourd'hui que la dérision, l'humour, la vie reviennent ! Parce que sinon, je ne sais pas où l'on va... La situation me fait vraiment très peur, pas à cause du virus mais plutôt d'une situation d'état empêché... On a retiré le plaisir, ce qui fait le sel de la vie, ce qui fait l'amour, les rencontres,.... Pendant quatre mois, j'étais incapable d'écrire une ligne ! Je m'effondrais ! Ce n'est pas possible! On ne peut pas laisser une population dans cette situation-là. Il faut qu'elle vive !" insiste, toujours plus ému, Lorent Wanson.   

Picto_capat_theatre_2.png

Un cri du coeur en écho aussi au spectacle "Lehman Trilogy" qui dénonce, avec humour et légèreté, les travers du capitalisme. 

" Avant, les Lehman vendaient du coton, du charbon, de la matière. Puis quand la matière est devenue des titres ou des actions, elle s'est dématérialisée, tout comme la réalité", poursuit-il. 

A travers son spectacle, Lorent Wanson, fidèle à lui-même, interpèle le public comme il a l'habitude de le faire. Il insiste sur le danger de la dématérialisation qui fragilise aussi les structures publiques. 

"On a démantelé les services publics depuis 40 ans, et c'est à cause de ça ! On est confinés à cause de la saturation des hôpitaux parce que l'état a vendu les services publics à des gens comme Lehman Brothers" conclut-il. 

La pièce en trois actes "Lehman Trilogy" sera donc diffusée sur la plateforme Auvio de la RTBF à partir de la fin du mois de février.  

 

 

0 Commentaires
213 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
Back to top