Aller au contenu principal

MONS - Alisson et Florine, les futures Cybèle et Poliade

Publié le 19 novembre 2021 à 17:00

C'est l'une des bonnes nouvelles de la semaine à Mons. La Ville a désigné officiellement les futures Cybèle et Poliade. Alors, même si la date de la prochaine Ducasse de Mons n'est pas encore connue, Covid oblige, on sait donc déjà que Florine Agneessens et Alisson Hautier endosseront à l'avenir les rôles féminins dans le Lumeçon. Nous les avons rencontrées...

A gauche, Alisson, juriste de 29 ans et future Cybèle. A droite, Florine, future Poliade de 27 ans qui travaille à l'Office du Tourisme de Mons. Depuis ce jeudi soir, les 2 jeunes filles sont sur un petit nuage après l'annonce de la nouvelle. Beaucoup d'émotions pour Alisson et Florine qui ont un lien fort avec la Ville de Mons

"L'amour que j'ai pour la Ville, le folkore et les traditions est très fort" explique Florine Agneessens, future Poliade. "Je le fais notamment au quotidien dans mon travail. Mon but est de promouvoir toute la richesse de notre patrimoine et de nos traditions. Pour moi, endosser le rôle de Poliade est donc une étape en plus. Je deviens, à ma façon, une ambassadrice de la Ville de Mons"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-11-19%20a%CC%80%2017.04.51.png
Florine et Alisson sont impatientes de vivre leur premier combat dit Lumeçon

 

"Je suis née dans une famille d'acteurs" souligne Alisson Hautier, future Cybèle. "La Ducasse a toujours fait partie de mon quotidien et on en parlait tout le temps à table. Nos plus belles histoires sont nos histoires de Ducasse. J'ai vraiment été élevée dans une famille où l'on m'a transmis les valeurs de ce folklore. Surtout via mon grand-père qui été l'ancien Saint-Georges. Il m'a transmis les valeurs de Ducasse et je voulais à mon tour transmettre ces valeurs"

Des valeurs ancrées dans le coeur des deux jeunes filles et qui les ont poussées à poser leur candidature pour les rôles féminins du Lumeçon. Une tradition qui leur colle à la peau depuis plusieurs années.

"J'ai très rapidement participé à la Procession du Car d'Or étant plus jeune" précise Florine. "J'ai été page vert mais également page noir. J'ai déjà eu la chance de participer à la descente de la chasse et à la remontée de la chasse. Depuis que je suis arrivée à Mons, j'ai ces petits papillons dans le ventre à l'approche de la Ducasse et quand j'entends la musique du Doudou"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-11-19%20a%CC%80%2017.04.22.png
Florine Agneessens, 27 ans, deviendra la prochaine Poliade 

 

Petite fille d'Aramis Tournay, ancien Saint-Georges, Alisson Hautier est également très attachée au folklore montois. Et même si elle n'était pas encore dans le rond, la jeune femme participait, à sa manière, à la Ducasse.

"Cela fait maintenant 10 ans que je prépare le cheval de Saint-Georges" indique Alisson. "Cela aurait même fait 12 ans s'il n'y avait pas eu le covid. Le samedi et le dimanche matin, j'aide ma maman à poser les pompons et les rubans pour rendre Condé le plus beau possible lors de son entrée dans l'arène"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-11-19%20a%CC%80%2017.05.27.png
A. Hautier : "Je veux transmettre les valeurs que mon grand-père et m'a transmis"

 

Une entrée dans l'arène encore incertaine vu la situation sanitaire actuelle mais qui devrait se faire en 2023. Une chose est sûre, en tout cas, vous recroiserez le visage de ces deux jeunes filles très souvent, à Mons, dans les prochaines années.

0 Commentaires
749 vues

Sur le même sujet


Back to top