Aller au contenu principal

Direct X

Lens - Le Ministre Borsus en visite pour le projet Boucle du Hainaut

Publié le 11 janvier 2021 à 15:56

Le Ministre Wallon de l'aménagement du territoire Willy Borsus a pris son bâton de pèlerin ce week-end. Il s'est en effet rendu dans les 14 communes hennuyères concernées par le projet Boucle du Hainaut. C'était notamment le cas ce samedi à Cambron Saint Vincent, petit village de la commune de Lens où les riverains ont pu rencontrer le Ministre. 

De Soignies à Leuze-en Hainaut, en passant par Lens ou encore Mont-de-l'Enclus, comme ici, le Ministre Willy Borsus a pris le temps. 2 jours pour se rendre compte des réalités rencontrées. Expliquer la procédure, mais surtout écouter les craintes des citoyens !

"On a pris dans les 14 communes traversées en Hainaut, une série de situations assez exemplatives d'un ensemble de cadres pour pouvoir tout d'abord visualiser les choses." explique le Ministre. "Deuxièmement pour pouvoir dialoguer, être à l'écoute des autorités communales, des riverains, des comités d'agriculteurs et pour approfondir le dialogue".

TNT.png

Partout son passage, les mêmes banderoles se succèdent au bord de la route. Cette ligne à très haute tension que souhaite installer Elia, les riverains n'en veulent pas. Ils sont d'ailleurs plus de 22.000 à avoir signé une pétition en ce sens. Ici, à Cambron-Saint-Vincent, c'est chez Fréderic Groulard, l'un des responsables du comité qu'à eu lieu la réunion. Et il a trouvé un ministre très à l'écoute.

"On a eu l'occasion avec les représentants de l'ASBL Revolht en cours de création de se présenter, de lui dire nos craintes, nos peurs et lui rappeler les nuisances que cette ligne à haute tension allait causer". 

Une ligne de 60 mètres de haut qui devrait passer juste au dessus de son habitation. Une ferme qu'il vient de rénover et dans laquelle il exploite un gîte et plusieurs chambres d'hôte. A Lens, une motion a déjà été votée contre ce projet et la commune émet certains doute sur l'utilité publique de ce projet.

GROU.png

 

"Le dossier a été déposé le 6 janvier au Gouvernement wallon qui a 90 jours pour se positionner." nous explique Isabelle Galant.  "C'est donc la période cruciale puisque le gouvernement décidera soit d'accepter le projet, soit de demander à Elia de revoir sa copie ou de le refuser. Nous ce qu'on attend c'est que le ministre se penche sur les études qu'il demande afin qu'il puisse se faire une idée précise du dossier. Ce qu'on se demande c'est si c'est vraiment d'utilité publique pour le Hainaut de faire passer cette ligne au dessus du Hainaut. Et si c'est utile, est-ce qu'elle doit vraiment passer chez nous ? "

Selon les riverains, Lens remplirait en effet tous les critères d'exclusion du tracé de cette ligne. Et s'ils espèrent avec convaincu le Ministre, les citoyens des communes concernées doivent à présent attendre. La décision doit en effet être rendue dans les 90 jours.

0 Commentaires
321 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
#CLASSIQUE - du 19 décembre 2020
#CLASSIQUE - du 21 novembre 2020
Back to top