Aller au contenu principal

Direct X

Question 1

Publié le 20 septembre 2018 à 10:48 - Mis à jour le 03 octobre 2018 à 10:24 jeu 20/09/2018 - 10:48
Question 1

La commune dispose de beaucoup de petits producteurs. Comment assurer et pérenniser leur bonne santé économique ?

Bruno Beltrame - Citoyen    Bruno Beltrame - Citoyen Lens

A l’initiative de l’asbl Slow Food Lens, Goûts et Traditions et en tant que représentant communal du Cittaslow, je suis en contact permanent avec de nombreux producteurs locaux. Nous créerons un centre d’informations et de formations en soutien aux jeunes agriculteurs. Nous investirons dans un premier temps dans l’achat d’une parcelle de terrain qui servira de zone test pour l’instigation de nouvelles filières agricoles et ensuite dans la construction d’une coopérative citoyenne alimentaire.

Nous renforcerons les liens entre les différents acteurs par un meilleur accompagnement à travers une communication adéquate. Nous développerons également une cuisine de collectivité en partenariat avec nos artisans locaux afin de proposer des repas sains pour les écoles et le CPAS.

Ludovic Fortin - Ecolo    Ludovic Fortin - Ecolo+

Notre mouvement souhaite organiser un marché des producteurs de façon récurrente et ce dans nos 5 villages, à tour de rôle, afin de permettre à tous les Lensois d’y participer et de les promouvoir au-delà de nos frontières grâce à la création d’un syndicat d’initiative. Nous souhaitons aussi que notre territoire soit le plus résilient possible en terme alimentaire. Pour ce faire, il faut sauvegarder nos terres agricoles et encourager les initiatives paysannes et citoyennes visant le développement de filières locales et vivrières!

Afin de permettre aux Lensois qui ont moins de moyens de participer à cette dynamique locale, nous offrirons des « chèques d’alimentation paysanne » en complément des allocations sociales, leur permettant de s’approvisionner directement dans les circuits courts locaux. De plus nous voulons susciter l’émergence d’idées nouvelles autour de l’économie alternative lensoise comme la création d’une monnaie locale et citoyenne.

Ghislain Moyart - Lens et Vous    Ghislain Moyart - Lens et Vous

Afin de mieux cerner leurs besoins, j’ai rencontré les producteurs du Quesniau qui rencontrent, entre autres, un problème d’approvisionnement en eau. Des contacts ont déjà été pris en vue de remédier à cette situation. Certains producteurs disposent déjà d’un magasin. Pour les autres un endroit bien situé pourrait être envisagé. Un producteur de fraises qui commercialise sa production 2 mois par an le long de la RN56 serait intéressé.

Une idée à développer en 2019.

Les producteurs de miel pourraient également bénéficier d’une promotion au travers du bulletin communal et une demande de labellisation auprès de la Région Wallonne sera introduite.

Isabelle Galant - MDC    Isabelle Galant - MDC

Tout d’abord, il est important de les faire connaître, au travers de la brochure communale, du site internet, des réseaux sociaux. Il faut leur donner une vitrine, en profitant de l’adhésion de la commune de Lens au réseau international des communes et du bien vivre, le Cittaslow.

Nous voulons organiser un évènement annuel majeur qui mettra en avant nos petits producteurs et même nos artisans. Nous n’oublions pas nos agriculteurs qui se diversifient de plus en plus en favorisant les circuits courts, directement du producteur au consommateur.

Thomas Pierman - PS    Thomas Pierman - PS

La commune de Lens est membre du mouvement « Slowfood » dont un des objectifs est la sensibilisation à une consommation locale. De fait, chaque événement de la commune, qu’il soit festif, sportif ou culturel, offre une vitrine aux producteurs locaux en leur permettant de présenter leurs productions. Les projets scolaires enseignent également à une consommation saine et locale.

Le PS souhaite développer deux autres projets :

     ï‚· La création d’un guide touristique regroupant toutes les informations communales et locales. Il sera mis à disposition gratuitement dans les commerces et logements de la région. Le Parc Pairi Daiza entraîne la création de gîtes et l’arrivée de touristes. C’est une opportunité à saisir pour promouvoir les produits locaux ;

     ï‚· L’organisation d’un marché des producteurs locaux. Un événement regroupant tous les artisans de la commune sur une même place et offrant également des animations festives.

0 Commentaires
1390 vues

Sur le même sujet


Back to top