Aller au contenu principal

Direct X

L'hôtel de ville fait son lifting!

Publié le 19 avril 2021 à 18:38 - Mis à jour le 19 avril 2021 à 17:02

C'est un chantier colossal qui a débuté ce lundi, celui de la rénovation de la façade et des toitures de l'hôtel de Ville de Mons. Jusqu'en juin 2023, les travaux vont se succéder. Et le singe n'est désormais plus accessible aux caresses... A l'intérieur aussi, quelques planchers font peau neuve.

Depuis ce lundi, un échafaudage vient peu à peu recouvrir la façade de l'hôtel de ville de Mons. C'est la première étape d'un important chantier...

«  On débute par le montage d'un échafaudage qui nous permettra d'accéder à la toiture intérieure par l'extérieur afin de pouvoir consolider la charpente, ce qui nous permettra de placer un autre échafaudage sur l'hôtel de ville de façon à rénover aussi le campanile » explique Stéphane Bernard, Echevin des Travaux à Mons.

Il n'y aura pas que les toitures qui seront concernées mais aussi les menuiseries ou le système de chauffage. L'enveloppe totale dévolue à ces travaux est de 6,5 millions euros, financés par des fonds européens Feder. La façade va également subir un sablage subventionné lui par la Wallonie à hauteur de 1.250.00 euros. Il faudra donc patienter pour revoir l'hôtel de ville et les deux maisons qui le jouxtent.

«  Avec cet échafaudage nous allons prévoir le placement d'une bâche en microperforé qui représentera la façade de l'hôtel de Ville, la façade de la salle St Georges et celle de l'hôtel de la Toison d'Or », poursuit l'échevin

Quant au singe, il a d'ores et déjà trouvé abri sous cette boîte en bois. Il subira lui aussi un lifting.

« On ne pourra pas circuler dans l'échafaudage et donc accéder au singe. Il sera enlevé et porté dans une fonderie pour être traité. Pas question de e fondre te en mettre un neuf ! On va le restaurer », plaisante l'échevin

Le chantier devrait durer 500 jours ouvrables. Pendant ce temps, l'hôtel de ville restera néanmoins accessible. A l'intérieur de l'hôtel de Ville des travaux sont également en cours. La salle des mariages est en partie étançonnée pour permettre la rénovation du plancher du salon boisé, situé juste au-dessus.

« On a eu une mauvaise surprise parce que le premier sommier qui est contre le mur entre le salon gothique et le salon boisé était complètement vermoulu et ne portait plus rien du tout », explique Marie-Marthe Pottier, Architecte de la Ville

Et ce n'est pas le seul souci détecté.

« En cours de travaux, nous nous sommes aperçu qu'un linteau de fenêtre qui était abîmé. Il a été remplace à l'identique par un linteauen chêne traité », poursuit l'architecte.

Des firmes spécialisées ont donc dû intervenir, étant donné que le bâtiment est classé patrimoine exceptionnel de Wallonie. Ce chantier de moindre importance sera bientôt achevé.

0 Commentaires
431 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
Back to top