Aller au contenu principal

Direct X

Décrochage scolaire: un des défis de l'enseignement en 2021

Publié le 12 février 2021 à 11:00 - Mis à jour le 10 février 2021 à 18:53

Cette semaine, la direction du Lycée Provincial d'Enseignement Technique du Hainaut rencontrait le DCO, le délégué au contrat d’objectifs. Comme son nom l’indique, sa mission est d’épauler les écoles dans la réalisation de leur contrat d’objectifs. Et depuis octobre, il a également une nouvelle fonction: aller à la rencontre des établissements pour écouter les difficultés rencontrées pendant la crise sanitaire pour les relayer auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Depuis 4 mois, Lionel Melot se rend dans la trentaine d’établissements dont il est en charge pour voir comment les écoles se sont adaptées à la crise sanitaire. Son but est d’avoir un dialogue réflexif et constructif notamment autour de 3 thématiques: la lutte contre le décrochage scolaire, l’hybridation et la différenciation.

"Nous venons voir quelles sont les stratégies et les actions mises en oeuvre par les écoles pour faire face aux difficultés liées à la crise sanitaire" Lionel Melot - Délégué au contrat d'objectifs - Zone de Hainaut Centre

Trouver des solutions

L’objectif n’est pas de juger ou de sanctionner mais bien d’épauler les écoles et les guider vers des  ressources ou des outils qui pourraient les aider pendant cette période.

"Le DCO rencontre beaucoup d'écoles et donc l'échange est très intéressant. Il sait nous donner des pistes, en fonction de ce qui est fait dans les autres établissements" Alicia Vandenabeele - Directrice LPETH

36238_DCO_stghislain_LGX1.png

Il continue évidemment sa mission de base qui est d’épauler, à la fois les écoles qui sont en train de rédiger leur plan de pilotage. Mais aussi celles, comme c’est le cas au LPETH, pour qui c’est déjà fait et qui peinent à mettre en oeuvre certains objectifs. "Les écoles peuvent évidemment modifier et affiner leurs objectifs en fonction de la situation actuelle" nous explique-t-il.

"Nous allons devoir modifier nos objectifs, c'est évident. Ici, nous en avions 5 et parmi eux, 2 vont être bousculés. Notamment celui sur le décrochage scolaire car c'est un fait: beaucoup d'élèves ne reviendront plus à l'école" - Alicia Vandenabeele - Directrice LPETH

Outre le décrochage scolaire, l’augmentation des différences de niveaux entre les élèves et les difficultés pour organiser certains stages font partie des problèmes les plus fréquemment soulevés par les établissements. Lionel multipliera donc ses visites au sein des écoles pour tenter de trouver, avec elles, des solutions concrètes pour l’avenir. 

0 Commentaires
603 vues

Sur le même sujet


Back to top