Aller au contenu principal

Tests physiques pour les joueurs du RFB

Publié le 14 juillet 2022 à 13:01

Les joueurs du Royal Francs Borains étaient à Mons ce jeudi matin (14/7). Pas question de jouer un derby au stade Tondreau en ce début de préparation. Mais plutôt de passer une série de tests physiques et médicaux. Au centre de médecine sportive du CHU Ambroise Paré. 

"Ce matin, on est arrivé à 7 heures pour une prise de sang, une prise d'urine, puis un ptit dej", explique Benjamin Boulenger, nouvelle recrue du RFB. "Ensuite, on aura rendez-vous avec le docteur et on devra passer un test à l'effort !

Dans les couloirs du Centre de Médecine sportive, l'ambiance est relax. On discute, on se charrie un peu. Notamment à propos de ce fameux test à l'effort. Visiblement, certains joueurs le craignent un peu...

"On doit courir sur un tapis avec toute une série de capteurs", commente Nathan Durieux, le milieu de terrain polyvalent du RFB. "C'est vrai que pour certains footballeurs, c'est pas top de courir dans le vide comme ça, mais c'est utile pour la suite de la saison !"

Après les tests, rendez-vous avec Emmanuelle Delaunnois. Elle est médecin physique du sport. Et l'entretien est tout sauf une formalité : l'état physique de chaque joueur est passé au crible !

"L'objectif poursuivi par tous ces tests, c'est de vérifier l'état physique de chaque joueur", commente Emmanuelle Delaunois. "Aussi, le check-up permet de déceler certaines faiblesses, parfois dues à des blessures antérieures. Cela donnera aux staffs sportif et médical du club de corriger ces faiblesses éventuelles..." 

Le débriefing des entretiens avec le staff sportif, c'est la dernière étape de cette matinée de tests. ne somme d'information précieuse qui n'a qu'un seul but. Optimiser les performances individuelles de chaque joueur. 

"Oui, on veut optimiser les performances individuelles, mais au service du collectif", explique Arnauld Mercier, le T1 du Royal Francs Borains. "On s'est donné les moyens, technologiques notamment, pour suivre les joueurs. Avec toutes ces données, on va pouvoir mesurer précisément les performances individuelles et collectives !

Le RFB s'est maintenu de justesse en Nationale 1, cette division, coincée entre le niveau pro et les séries amateurs. Mais on le voit, le club cherche à se professionnaliser au maximum depuis le retour d'Arnauld Mercier. 

"Avec la direction, nous avons la volonté de professionnaliser le travail et l'organisation du club. Le projet sportif est ambitieux, on se doit donc de professionnaliser à tous les étages, notamment dans l'attitude..." Arnauld Mercier

Des valeurs qui devront amener les Verts à réaliser une meilleure saison. Quand on vous dit que le RFB regarde, vers le haut !

0 Commentaires
595 vues

Sur le même sujet


Back to top