Aller au contenu principal

Direct X

Marjorie a t'elle bouté le feu chez sa voisine pour la tuer?

Publié le 08 mars 2021 à 13:21

Marjorie Leclercq a t'elle mis le feu chez sa voisine Patricia Allemeersch le 12 novembre 2017 à Jemappes? Ce sera tout l'enjeu des assises qui ont débuté ce matin à Mons. En cas de culpabilité,  la quadragénaire risque la perpétuité. 

12 novembre 2017,  20h49, les pompiers sont appelés pour un incendie au n)26 de la rue Pont Beumier à Jemappes, quand ils arrivent sur place, il est trop tard pour Patricia Allemeersch...

Les experts incendie concluent rapidement à l'incendie volontaire. L'enquête de son côté, découvre des mouvements bancaires de la carte de la victime au profit de Marjorie Leclercq. Les comptes de la victime sont intégralement vidés avant même le sinistre.  Entendue par les enquêteurs,  Marjorie Leclercq va varier ses déclarations sur l'origine probable de l'incendie

« Elle a avoué l'avoir fait involontairement dans un premier temps et puis elle a avoué hors audition avoir bouté le feu avec un briquet – ce qui est plus que volontaire. Et puis maintenant elle dit qu’elle n'a rien fait du tout. La réalité est évidente, on a mis le feu à plusieurs endroits, il y a plusieurs foyers d'incendie, il n'y avait rien du tout avant qu'elle arrive et quand elle quitte les lieux, il y a un incendie... » Jean-Philippe Mayence - Avocat de la famille de Patricia Allemeersch

assises_incendiaire_J1_2.jpg

« Les enquêteurs lui ont posé clairement la question «  M'enfin madame, si ce n'est pas vous, qui alors a bouté le feu ? » Différentes hypothèses ont été émises, elle a effectivement varié dans ses déclarations. Il y a une seule chose sur laquelle elle est restée toujours constante : Elle n'a pas mis le feu et elle ne voulait pas faire de mal à la victime » Fabian Lauvaux - Avocat de Marjorie Leclercq

Marjorie Leclercq est donc poursuivie pour incendie volontaire avec présomption de présence humaine avec la circonstance aggravante qu'il a entraîné la mort de Patricia Allemeersch , 56 ans au moment des faits. Elle est également poursuivie pour avoir, au détriment de plusieurs autres personnes, fait usage de faux en écriture de banque, de vol et d'abus de confiance ? 

0 Commentaires
284 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
#CLASSIQUE - du 20 février 2021
#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
Back to top