Aller au contenu principal

Succès pour la première édition du doux rire festival

Publié le 14 février 2022 à 13:52

Ce samedi, c'était la première à Dour, du Doux Rire Festival, un festival du rire comme son nom l'indique. Pour cette première, c'est un succès puisque toutes les places ont été vendues. Malgré quelques changements au programme, les organisateurs ont su gérer la pression et présenter un panel d'artistes connus et moins connus.

A une heure du lancement, c'est le moment du check up pour l'équipe organisatrice du Doux Rire Festival. La tension est palpable. Il faut dire qu'il en a fallu de la patience pour enfin arriver à proposer cette affiche.

« Ce qui me donne des ailes, c'est que le spectacle était prévu depuis janvier 2020. Il était pour février 2021, on l'a repoussé à cause du covid . J'ai dit on repousse une fois mais pas deux sinon on ne sait pas où s'arrêter » explique Romain Ledant, organisateur.

Heureusement, malgré les conditions, toujours limitée à une capacité de 70% de la salle et le port du masque, les spectateurs ont répondu présent. Tous avec l'envie de passer un bon moment...

« On connaît l'un des organisateurs, c'est donc une démarche d'amitié mais aussi on aime bien l'humour et c'est l'occasion de faire revivre le secteur culturel », explique un spectateur.

« C'est pour rire un peu et voir Freddy Tougaux, l'animateur, c'est pour se changer les idées plutôt que d'être enfermé », rajoute une spectatrice.

AVC-TMB-067400_tougaux.jpg

Freddy Tougaux était en effet l'un des invités de ce festival derrière lequel se cache une bonne cause. Tous les bénéfices sont en effet destinés à l'asbl Les Glanures qui héberge des jeunes en difficulté.

« Il a un super projet Romain, il nous a contacté pour savoir si on pouvait soutenir le truc avec une belle cause derrière. De tempe en temps, on peut jouer de manière caritative. Il est un peu tendu Romain puisque c'est sa première ! », sourit Freddy Tougaux

Une première pour l'organisateur et une presque première aussi pour le régional de l'étape. Informaticien dans la vie, Ronny a opté pour de l'humour plutôt visuel.

« Je ne sais pas retenir un texte, donc j'ai fait de cette faiblesse une force. Je fais un truc où je ne dois rien retenir et juste bouger dessus. J'écoute ce qui va se passer et je réagis. Si j'ai un trou de mémoire, j'écoute la bande son et je sais où j'en suis », détaille Ronny Petit.

AVC-TMB-067400_ronny.jpg

Alexis Tramoni, lui est français. Il joue en ce moment à Paris. Son humour trash fait mouche en Belgique.

« Les Belges sont friands de cet humour. J'avais enregistré une vidéo pour Tarmac et elle a beaucoup tourné en Belgique. Je reçois beaucoup de messages de Belges qui me demandent de venir faire mes blagues pédophiles en Belgique, c'est notre créneau. Je me fous complètement de ce qu'on peut dire. Moi mon but c'est de faire rire les gens avec des sujets qui sont franchement inadmissibles », sourit Alexis Tramoni.

AVC-TMB-067400_tramoni.jpg

Vous l'aurez compris, le doux rire festival a rassemblé des humoristes dans tous les styles, avec une ambition remettre le couvert au plus vite.

0 Commentaires
205 vues
Back to top