Aller au contenu principal

Direct X

Pairi Daiza - Quelles solutions pour une meilleure mobilité ?

Publié le 18 février 2021 à 19:00 - Mis à jour le 18 février 2021 à 16:38

Depuis la semaine dernière, les parcs animaliers ont pu rouvrir leurs portes. C'est le cas de Pairi Daiza qui accueille à nouveau des visiteurs. De quoi relancer le débat sur la mobilité autour du parc. Car la circulation de véhicules dans les villages avoisinants pose toujours problème. 

A l'entrée du parc, on est loin de l'affluence des grands jours. Après plusieurs mois d'hibernation forcée, le parc animalier limite en effet volontairement le nombre de visiteurs pour des raisons sanitaires. Pourtant, aux heures d'ouverture et de fermeture, les riverains ont visiblement retrouvé la balais incessant des voitures.

"Ca commence d'ailleurs à être un peu plus actif parce que le parc est ouvert. Pourtant aujourd'hui il pleut mais les voitures traversent le village" nous raconte cette habitante de Cambron Saint-Vincent. 

Nous sommes à Cambron Saint-Vincent. Petit village de la commune de Lens situé à 2 kilomètres de l'entrée de Pairi Daiza. Une route campagnarde traverse le village et malgré l'interdiction excepté circulation locale, beaucoup de voitures s'y retrouvent amenées directement par leur GPS.

"C'est la première mesure que nous avons prise sur notre commune" explique Isabelle Galant, Bourgmestre de Lens. " Nous n'en avons pas encore mesuré l'impact parce que le parc n'a pas encore fonctionné à la normale. On espère que cela évitera ce goulot qui amenait beaucoup de voitures dans le village de Cambron Saint Vincent. Le problème, c'est qu'il n'y a aucune étude de mobilité là autour. Il faudrait même un plan de mobilité régional car les gens viennent de Saint-Ghislain, de Mons, de Ath et cela reste un problème important. 

36284_mobilite%CC%81_pairidaiza_JU__20210218-43639PM.png

Seuls 10% des visiteurs viennent en train.

Actuellement, la plupart des visiteurs privilégient en effet la voiture pour se rendre dans ce qui est aujourd'hui la plus grande attraction du pays. Seuls 10% des visiteurs viennent en train. Et pour l'association navetteurs.be, des mesures pourraient être mises en place pour convaincre les récalcitrants.

"Notre idée est de favoriser l'accès en train par un prolongement du quai existant ou un aménagement qui permettrait aux visiteurs d'accéder au parc par une nouvelle entrée qui serait située à l'arrière du parc en moins de 5 minutes" explique Julien Laporte, vice-président de l'ASBL Navetteurs.be. "Ce serait un incitant à l'avenir car je pense qu'à l'avenir il faut absolument désengorger les routes et privilégier le transport en train pour se rendre dans un parc qui ne va faire que s'agrandir dans les prochaines années. 

Pour l'heure, les responsables de Pairi Daiza n'ont pas souhaité faire de commentaires sur cette proposition. Ils confirment simplement que des discussions sont en cours mais qu'il est trop prématuré pour en parler. 

Des aménagements à la gare de Cambron, des trains directs et plus fréquents en provenance de Bruxelles. Ou encore des navettes de bus entre la gare et Pairi Daiza. Une idée lancée dernièrement par le Bourgmestre d'Ath Bruno Lefèvre. Autant de solutions possibles pour tenter de réduire au mieux ces récurrents problèmes de mobilité.

 

0 Commentaires
662 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
#CLASSIQUE - du 20 février 2021
Back to top