Aller au contenu principal

Direct X

Découvrez la face cachée des Marais d'Harchies!

Publié le 17 août 2021 à 10:10

Jean-Christophe Grignard est un plongeur photographe expérimenté. Son credo : faire découvrir les beautés de chez nous. Cette fois, il a obtenu les autorisations pour plonger aux Marais d'Harchies. Que se cache-t-il dans les eaux de la réserve ornithologique? C'est ce que vous pourrez découvrir dans un livre à paraître et pour lequel le plongeur a lancé une campagne de récolte de fonds. 

Observer les oiseaux, ce n'est pas vraiment la spécialité de Jean-Christophe Grignard. Ce plongeur photographe a plutôt l'habitude de mettre en valeur ce qu'il y a sous l'eau. Cette fois, il a voulu explorer la face cachée des Marais d'Harchies. Une première.

« Les milieux aquatiques ne sont pas toujours évidents à aborder. Ils ne sont pas non plus les plus chaleureux, en comparaison avec les eaux tropicales. Ici, les eaux ont des températures basses. Il faut un équipement et beaucoup de préparation. Il reste donc en Belgique des zones blanches sur les cartes qui ne demandent qu'à être explorées et qui révèlent parfois des paysages extraordinaires » explique le photographe-plongeur.

Des paysages que Jean-Christophe a captés. Ce qui le passionne c'est le côté artistique de l'ambiance sous-marine. Dans ses clichés, il n'y a pas de retouche, juste des ajouts de contrastes... Finalement, les marais ne sont pas des endroits sombres et tristes, comme on pourrait le penser.

37040_livre_marais2_SDT.jpg

« Ce sont des biotopes particuliers qui sont liés à une dégradation de la matière organique. On va avoir tout une série d'organismes, dont des bactéries qui vont colorer cette eau et amener des voiles de brumes que l'on peut observer sous l'eau. Ma volonté, c'est retranscrire ce creuset de la vie qui se crée à l'intérieur de ce biotope », poursuit Jean-Christophe Grignard.

Pour arriver à ces photos il a fallu plusieurs années de plongée, toujours avec des autorisations et certaines limites. Pas question en effet de perturber le biotope de la réserve ornithologique des Marais d'Harchies ! Aujourd'hui, les plus beaux clichés sont rassemblés et mis en page. Reste à trouver le financement pour publier un livre intitulé La face cachée des Marais d'Harchies. Une récolte de fonds a été lancée et vu son succès une autre initiative pourra se mettre en place.

« La première étape, c'était de faire de ce livre une réalité et je remercie les contributeurs qui nous ont permis déjà à ce stade d'atteindre les 100% . Je peux déjà vous annoncer que l'on est optimiste, comme il reste un mois, nous allons consacrer toutes les contributions qui viendront à la réalisation d'une exposition au Musée d'histoire naturelle de Mons », précise le photographe.

37040_livre_marais3_SDT.jpg

Cette exposition ne devrait pas voir le jour avant 2022. En attendant, Jean-Christophe poursuivra la mission qu'il s'est assigné : faire connaître les beautés naturelles de chez nous. Car pour ce plongeur photographe confirmé, plonger en Belgique ou aux Maldives apporte les mêmes sensations.

«  Ce qui amène un plus dans cette expérience de plongée, c'est l'adrénaline de découvrir. Et d'amener la découverte de lieux à travers mon regard et les images. Tant aux Maldives qu'aux Marais d'Harchies, il y a des découvertes surprenantes et des ambiances qui font qu'on prend quais autant de plaisir », sourit le plongeur.

Un plaisir qui sera partagé grâce au livre La face cachée des Marais d'Harchies, un livre qui paraîtra pour les fêtes de fin d'année.

Pour soutenir le financement de ce projet, vous 

0 Commentaires
632 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 18 septembre 2021
#CLASSIQUE - du 19 juin 2021
#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
Back to top