Aller au contenu principal

Vivre Ici

L'ORCW démocratise la musique classique en compagnie d'un clown

Publié le 08 février 2022 à 16:47 - Mis à jour le 08 février 2022 à 17:01

Voilà 5 ans que l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie propose des spectacles dédiés aux enfants dans le cadre de "l'ORCW For Kids". Chaque année, une violoniste passait dans les écoles pour expliquer ce qu'est la musique classique. Pour la première fois, ce sont les enfants qui se déplacent dans la grande salle à Arsonic pour voir 4 musiciens de l'ORCW accompagnés d'un clown, un spectacle qui sort de l'ordinaire.

Aux éclats de rires des enfants, on peut deviner que la nouvelle création de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie ne ressemble à aucune autre. En effet, le quatuor à cordes est accompagné d’un clown interprété par Anne-Sophie Delire, diplômée de l’école de cirque de Bruxelles.

AVC-TMB-067284_3.jpg

"Je suis moi-même institutrice en primaire. La musique classique est très mal connue des enfants. Étant issue d'une famille de musiciens, je voulais partager ça avec les enfants." Anne-Sophie Delire, clown

Mozart, Debussy ou encore Ravel, les musiciens balaient un large répertoire classique. Il aura fallu de nombreuses répétitions pour ne pas être déstabilisé par les pitreries du clown. Une expérience unique et insolite pour les musiciens de l’ORCW.

"Entendre les enfants avoir des émotions, rire ou encore applaudir, c'est quelque chose de particulier pour nous. Ils peuvent se rendre compte que la musique classique, ce n'est pas la musique de leurs grands-parents." Jean-Frédéric Molard, violoniste à l'Orchestre Royal de Chambre de Wallonie

AVC-TMB-067284_2.jpg

Un travail pédagogique a été mené en amont du spectacle. Le but de "l'ORCW For Kids', c’est avant tout de sensibiliser les enfants à la culture. Pendant plusieurs années, des musiciens de l’orchestre se rendaient dans les écoles montoises, mais cette fois la formule change.

"Les enseignants et moi, en ma qualité d'Échevine de l'enseignement et de la culture, avons pour rôle d'amener les enfants à la culture dans des lieux culturels." Catherine Houdart (PS), Échevine de l’enseignement et de la culture

En tout, ce sont 2.200 enfants montois qui se sont rendus à Arsonic grâce à la collaboration entre l’ORCW, Mars et la ville de Mons. Le concept s’exporte dans d’autres salles en Fédération Wallonie-Bruxelles et touchera 5.000 enfants à travers une trentaine de concerts.

0 Commentaires
164 vues

Sur le même sujet


Back to top