Aller au contenu principal

Direct X

Le personnel des maisons de repos sera testé chaque semaine !

Publié le 13 novembre 2020 à 15:03

C’est une nouvelle initiative lancée par le gouvernement wallon pour lutter contre la propagation du covid-19: Dés ce vendredi, le personnel des maisons de repos et de soins va être testé chaque semaine grâce à une méthode d’auto-prélèvement développée par l’Université de Liège. Les tests s’effectueront donc à domicile et ils permettront de tester plus de 40 000 travailleurs de façon hebdomadaire.

7 millions d'euros d'investissements
 

Après le succès de la phase pilote, qui a permis de détecter plusieurs personnes positives asymptomatiques dans 6 maisons de repos wallonne, le testing généralisé démarre  officiellement ce vendredi.  Un investissement de 7 millions d’euros qui permettra à l’ensemble du personnel, soignant et non-soignant de se faire tester de façon préventive, chaque semaine

Je pense que c'est une bonne chose car nous avons remarqué chez nous, à la résidence du bois d'havré, que nous avions beaucoup de personnes asymptomatiques. Il fallait donc une nouvelle mesure pour essayer de préserver un maximum les résidents et le personnel. Damaris Fiorentino, aide-soignante.

Des tests à domicile

Il s’agit de tests PCR classiques. La seule seule différence avec les tests naso-pharyngés, c’est qu’ici on prélève de la salive. Les tests se font donc à domicile, sans intervention médicale. 12 points relais sont prévus en Wallonie pour que les établissements viennent à la fois chercher leurs kits de prélèvement et aussi les retourner une fois ceux-ci effectués.

Les tests seront analysés à l'Université de Liège. Et le temps moyen pour l'obtention des résultats et de 13 heures et demi. C'est un record. Fabrice Bureau, vice-recteur de l'Université de Liège.

33 000 tests seront effectués par semaine !

L’Université de Liège pourra réalisé environ 4 700 échantillons par jour. Ce qui représente 33 000 tests par semaine. Un testing à grande échelle qui n’aura lieu que sur le territoire wallon.

Nous allons être observés par le monde entier car si cette expérience est un succès, nous pourrons l'ouvrir à d'autres collectivités et d'autres secteurs. Christie Morreale (PS), Ministre wallonne de la santé.

Ces tests seront disponibles pour une première période de 10 semaines. Une première évaluation sera ensuite faite pour analyser les premiers résultats et envisager la suite. Ce test salivaire est évidemment complémentaire avec les autres outils et mesures pris par le fédéral. Il a pour objectif à court-terme de protéger nos ainés ainsi que le personnel des maisons de repos, qui sont très touchés et très impactés depuis le début de la crise.

0 Commentaires
1004 vues

Sur le même sujet


Back to top