Aller au contenu principal

Direct X

Hautrage - Bientôt une boutique zéro-déchet !

Publié le 05 février 2021 à 14:29

A Hautrage, une nouvelle boutique consacrée au zéro déchet va bientôt ouvrir ses portes. Son nom: L’Alter Eco, qui fait référence à l’alternative écologique. Le projet a été lancé par un jeune couple qui a changé sa façon de consommer pendant le confinement. Tout devrait se concrétiser dans un peu moins d’un mois, ils sont dans les derniers préparatifs.

A quelques semaines de l’ouverture, Nicolas et Stéphanie enchainent les contacts avec les fournisseurs. Le jour-J approche à grand pas mais beaucoup de choses doivent encore être réglées.

"Oui c'est un peu le rush, on passe nos soirées à faire des commandes et à répondre à des mails" rigole Nicolas Honoré.

Le rush, c'est le cas de le dire. Car la particularité de leur boutique c'est qu'elle se trouvera dans... le garage ! C'est donc une course contre la montre pour le transformer en très peu de temps ! 

"On bricole dés qu'on a le temps. Ce week-end, on devrait poser le châssis, si tout va bien "

36221_alter_ecoOK_LGX.png

Une prise de conscience pendant le confinement

Le Zéro déchet, ils ont commencé à s’y intéresser il y a tout juste un an. Pendant le confinement ils ont multiplié les petits gestes pour changer leur façon de consommer. Une nouvelle passion qui a fait du bien à Stéphanie pendant la 1ère vague du covid.

"Ca a été très difficile pour moi car je suis infirmière au sein d'une maison de repos. C'était une période compliquée et ça m'a fait du bien de penser à autre chose" nous raconte-t-elle.

Nicolas, lui, est enseignant et pour l’instant pas question pour tous les deux de laisser tomber leurs emplois. Mais ils avaient envie de tenter l'aventure. "On va essayer et si ça ne marche pas, ce n'est pas grave. Nous ne voulions simplement pas regretter de ne pas avoir essayé".

Leur boutique devrait ouvrir à la fin du mois de février et sera consacrée aux cosmétiques et aux produits d’entretien. Leurs fournisseurs seront en priorité belges, ça leur tient à coeur.

"Si les fournisseurs ne sont pas belges, ils seront français. Nous ne voulons pas aller bien loin pour chercher nos produits, sinon ça n'aurait pas de sens selon nous "concluent-ils

La boutique n’est pas encore ouverte mais le concept a déjà séduit. Leur page Facebook est déjà suivie par plus de 500 personnes.

0 Commentaires
697 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
#CLASSIQUE - du 20 février 2021
#CLASSIQUE - du 16 janvier 2021
Back to top