Aller au contenu principal

Direct X

Ghlin - Comment adapter un livre de cours en braille?

Publié le 09 septembre 2021 à 17:11

Pour les élèves qui souffrent d'un handicap, la rentrée n'est pas toujours simple, notamment pour les élèves mal-voyants. Auguste, 13 ans, rentre en 1ère secondaire cette année et en plus il quitte l'enseignement spécialisé pour étudier dans une école ordinaire. L'ensemble de ses cours doivent donc être adaptés en braille. Un travail conséquent réalisé par l'ASBL les Amis des Aveugles à Ghlin.

Ce mercredi après-midi, Auguste et Nathalie se sont attaqués à un cours de mathématique. Une tâche qui n'est pas simple puisque c'est l'une des matières les plus difficiles à adapter en braille.

"En braille, il y a des codes spécifiques. Par exemple, le chiffre 4 représente le signe "exposant". Afin d'adapter les cours d'Auguste, je dois donc être sûre d'avoir les bons équivalents" Nathalie Bougard - Responsable du centre de transcription adapté

AVC-TMB-63858_6.jpg

Un bloc-note adapté

C'est grâce à cet outil, un bloc-note en braille, qu'Auguste peut lire des fichiers depuis une clé USB. Un appareil qui va lui être très utile pour ses études mais qu'il n'utilise que depuis quelques semaines.

"Je dois encore m'y adapter. Ce n'est pas facile car c'est tout nouveau et en plus il y a plein de raccourcis et de manipulations à faire. Mais ça va aller ! " Auguste - 13 ans

Cet outil lui permet d'avoir certains cours en version numérique et donc de ne pas transporter tous ces cours en version papier.

" Un livre adapté en braille prend 5 à 10 fois plus de volume qu'un livre ordinaire. Car le braille est une écriture linéaire et donc toutes les informations sont écrites de manière à ce qu'il puisse les lire ligne par ligne" Nathalie Bougard - Responsable du centre de transcription adapté

AVC-TMB-63858_3.jpg

60h de travail pour adapter 4 syllabus !

Un livre peut donc prendre plusieurs dizaines d'heures d'adaptation.

"Pour que tout soit compréhensible pour lui, je dois d'abord tout réécrire et tout adapter, avant même de le retranscrire en braille. Car les schémas, les tableaux, les diagrammes etc, il ne sait pas les lire tel quel. Je dois les réécrire ligne par ligne" athalie Bougard - Responsable du centre de transcription adapté

"Je suis très reconnaissant car cela me permet d'être rassuré. Je sais que je vais avoir mes cours, que je vais pouvoir suivre et que je ne dois pas m'inquiéter" Auguste - 13 ans 

Le service est subsidié par l'AVIQ en fonction d'un quota d'heures attribué à chaque étudiant. Auguste avait droit à 60h mais le quota était déjà épuisé avant même la rentrée scolaire. C'est donc l'ASBL "Les Amis des Aveugles" qui prend en charge le reste du service pour qu'il reste 100% gratuit.

0 Commentaires
179 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 18 septembre 2021
#CLASSIQUE - du 19 juin 2021
#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
Back to top