Aller au contenu principal

Direct X

Écrit par: Sabine Dupont
lun 17/12/2018 - 17:02
L'Université de Mons participe avec celle de Reims et de Gand a un projet européen. Nanocardio a pour but de trouver une solution pour détecter au plus tôt les plaques de graisse qui peuvent boucher les vaisseaux sanguins. Lancé en 2017, ce projet a une durée de 4 ans. Regardez!
Back to top