Aller au contenu principal

Direct X

Une mauvaise connexion internet : le quotidien à Honnelles

Publié le 10 novembre 2020 à 21:27 - Mis à jour le 10 novembre 2020 à 14:36

Avec le confinement, le télétravail et les cours à distance sont devenus la norme depuis plusieurs semaines. Malheureusement de nombreuses personnes n'ont pas la chance d'avoir une bonne connexion internet et rencontrent des difficultés. C'est le cas notamment dans les Honnelles où une pétition a été lancée.

Lino Ternullo, 17 ans et étudiant en 4ème secondaire aux Ursulines à Mons, est à l'initiative de cette pétition. Le jeune homme rencontre chaque jour plusieurs problèmes pour suivre ses cours à distance.

"Par exemple lors de mon dernier cours de mathématiques, je me suis fait déconnecter car ma connexion internet était trop faible. J'ai raté une partie du cours car il m'a fallu 20 minutes pour me reconnecter. Chez moi, j'ai un débit de connexion très faible et cela dépend aussi des personnes connectées simultanément sur le réseau" explique Lino Ternullo

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202020-11-10%20a%CC%80%2014.50.52.png
Lino Ternullo a déjà eu près de 170 signataires de sa pétition "Une connexion à haut débit dans les Honnelles"

 

La lenteur du réseau n'est pas une nouveauté dans la commune mais ces problèmes de connexion refont surface avec le confinement. L'étudiant ne peut que subir la situation et son école ne peut que difficilement l'aider.

"On ne peut pas avoir accès au bâtiment et à certaines salles vu le confinement. L'école a fait une enquête préalable auprès des élèves pour savoir si nous avions un ordinateur et un accès à internet. Mais après ce n'est pas le problème. J'ai internet mais pas avec la bonne bande passante pour suivre les cours de manière confortable" poursuit le jeune homme

La commune comprend et tente de trouver des solutions

Agacé par la situation, Lino Ternullo a lancé une pétition en ligne pour essayer de faire bouger les choses et près de 167 personnes l'ont déjà signé en une semaine. Un "succès" qui montre que le problème n'est pas neuf et dérange beaucoup de citoyens. Côté communal, on comprend et on soutient la démarche du jeune homme et les problèmes de connexion sont facilement explicables.

"Le problème c'est que nous sommes dans une zone rurale encaissée, vallonnée et très étendue. Notre commune n'est desservie que par un seul opérateur telecom et il peine à consentir à des investissements pour 5.000 habitants. Malheureusement, comme c'est un investisseur privé, on ne peut rien faire et on sait difficilement faire jouer la concurrence. Nous ne sommes pas loin de la frontière française et nos voisins rencontraient les mêmes problèmes par le passé. Depuis, plusieurs investissements ont été fait et nos voisins français disposent désormais de la fibre et d'une très bonne connexion internet. Techniquement, c'est donc possible mais c'est une volonté du privé de ne pas investir à Honnelles" explique le conseiller communal PHa, Benjamin Lembourg

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202020-11-10%20a%CC%80%2014.50.19.png
Une solution : installer des antennes GSM et internet sur les bâtiments communaux

 

Une interpellation a donc été faite auprès du ministre wallon du numérique Willy Borsus pour réclamer des investissements. A son niveau, la commune d'Honnelles tente de trouver des solutions. L'une d'elle pourrait être la mise à disposition des bâtiments communaux.

"Nous avons interpellé plusieurs fois l'opérateur telecom et à chaque fois la question financière revenait sur la table. Nous lui faisons donc la proposition, ainsi qu'aux autres opérateurs, de mettre à disposition gratuitement les bâtiments communaux. L'objectif est de leur permettre d'installer leurs technologies sur nos bâtiments dispersés dans la commune et de faire jouer la concurrence entre les opérateurs. L'idée est que les bâtiments accueillent une antenne GSM et internet pour améliorer la qualité et la vie quotidienne de nos habitants" développe Benjamin Lembourg

Des investissements nécessaires pour permettre à tous de pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Dossier à suivre ...

0 Commentaires
327 vues

Sur le même sujet


Back to top