Aller au contenu principal

Quévy - Un budget optimiste malgré les circonstances

Publié le 29 décembre 2021 à 10:36

Ce mardi soir (28/12/2021), la commune de Quévy présentait son budget pour l'année à venir. Un budget qui se veut ambitieux et qui permet d'envisager l'avenir avec une certaine sérénité, ce qui n'est pas le cas dans toutes les autres communes de notre région. Voici pourquoi!

C'est une tradition à Quévy, entre la bûche de Noël et le coeur de l'an neuf, le conseil communal adopte son budget pour l'année à venir. C'était encore le cas ce mardi soir.

Pour 2022, le budget ordinaire prévoit un léger boni d'un peu plus de 33.000 euros et la commune se permet aussi de mettre de l'argent de côté pour les années à venir.

AVC-TMB-066498_boni.jpg

« Derrière ce boni, il y a surtout l'augmentation de nos provisions et de notre fonds de réserve ordinaire où on a désormais une provision de 765.000 euros, alors qu'on est parti de 0 euro en 2018. Ces provisions vont nous permettre de voir plus sereinement les années à venir tant au niveau du CPAS, de la zone de police que du personnel communal », se réjouit David Volant, Echevin des Finances (MR+)

La zone de police constitue en effet une fameuse épine dans le budget de la petite commune de Quévy, mangée par l'ogre montois.

« Il y a une explosion de la dotation, voulue par Mons et on doit suivre. On ne peut pas y déroger. A terme on avoisinera les 850/875000 euros à la fin de la législature. C'est très conséquent car on passe de 575.000 euros à plus de 800.000 ! », souligne l'échevin des Finances.

Une situation que l'opposition dénonce également.

« On en met de plus en plus sur le dos des communes ! Les augmentations de la zone de police te de la zone de secours, c'est chaque année. Il faut donc trouver des ressources pour combler ces augmentations », ajoute Louis Nicodème, chef de file de l'opposition Ensemble Dès Demain.

Quévy peut heureusement compter sur des recettes en augmentation, notamment grâce à la vente de casernes appartenant à la zone de secours pour un montant de 300.000 euros.

AVC-TMB-066498_extra.jpg

Au niveau des investissements, Quévy prévoit une enveloppe de quasiment 2 millions 400.000 euros pour beaucoup de petits projets dans différents secteurs.

«  Au niveau des écoles, on va refaire le préau à Aulnois, il y aura des travaux à Givry, Quévy-le-Petit ou Quévy-le-Grand. On a aussi prévu 345.000 euros, ce qui peut paraître peu pour de grandes communes mais qui représente beaucoup pour nous, pour la réfection de voiries et de chemins agricoles », détaille David Volant.

Sans oublier d'importants investissements de sécurité pour l'achat de radars fixes ou d'un radar tronçon entre Blaregnies et Genly. Un projet de skatepark à Aulnois est aussi dans les cartons. L'opposition salue ces investissements mais s'est quand même abstenue lors du vote.

« On était contre la vente de bâtiments de la commune, comme la cure de Genly et des habitations situées à Havay. En fait la décision de vente s'est prise en 2021 mais l'argent revient au budget 2022 », déplore Louis Nicodème.

Le budget 2022 se veut donc ambitieux malgré les circonstances. A Quévy, on reste prudent tout en envisageant l'avenir avec une certaine sérénité.

0 Commentaires
334 vues
Back to top