Aller au contenu principal

Direct X

Le covid : un invité à gérer pour le GP Samyn 2021

Publié le 04 février 2021 à 13:07

Réunion importante hier soir à Quaregnon. A un mois du départ du GP Samyn, les organisateurs de la course rencontraient les autorités de la Ville pour établir les règles du village départ. Une réunion dont la crise sanitaire était évidemment la pierre angulaire

 

Première règle de ce GP Samyn 2021 : le public est interdit au village départ et le huis clos devra être respecté. Une règle essentielle mais difficile à mettre en place.

"C'est une organisation extrêmement compliquée" indique Pol Bouviez, vice-président du GP Samyn. "C'est d'autant plus compliqué que nous organisons la course en agglomération. Ce n'est donc pas évidemment car on doit bien sûr gérer le flux de voiture mais aussi les piétons et habitants de la commune. L'autre problème est aussi que le public qui est autorisé sur place comme les journalistes, les membres du jury ou encore les suiveurs et les coureurs ne peuvent pas se croiser sur le site de la course. On doit donc penser à mettre en place plusieurs parcours et ce n'est pas simple"

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-02-04%20a%CC%80%2013.13.09.png
Du public au départ de la course et à la rencontre des coureurs : une image que l'on ne verra pas en 2021 au GP Samyn

 

Un schéma bien spécifique et dicté par des règles strictes données par l'Union Cycliste Internationale. Autre noeud au problème : le respect des différentes bulles. Pas simple quand on sait que 50 équipes différentes seront présentes à Quaregnon pour les courses hommes et dames confondues. Autant de difficultés à gérer alors qu'il y a peu d'exemple concret de courses organisées en tant de covid. Car comme à son habitude, le GP Samyn ouvrira officiellement la saison cycliste en Wallonie.

"J'essaye de prendre quelques renseignements" explique Jean-Luc Vandenbroucke, manager général de la course. "J'observe ce qu'il se passe actuellement en France et j'irai voir le Nieuwsblad et Kuurne mais cela nous laissera très peu de temps pour réagir (ndlr : les 2 courses se déroulent respectivement le 27 et 28 février soit 2 jours avant le GP Samyn). Donc on ne doit compter que sur nous même et notre bonne gestion. Il ne faut pas négliger également le fait que toutes ces règles à mettre en place nécessiteront des personnes et de l'aide. Beaucoup de personnes seront nécessaires pour garder le huis clos sur Quaregnon. Il faudra aussi veiller à ce que les bulles des courses dames et hommes ne se mélangent pas"

Des bulles bien définies avec un nombre limité d'accompagnateurs dans les formations, des tests PCR réalisés avant la course et des décharges médicales à remettre avant le départ. Autant de règles contraignantes mais nécessaires à respecter pour le bon déroulé de la course. Malgré le contexte, il était important pour la commune de Quaregnon de réitérer son soutien au Grand Prix Samyn.

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-02-04%20a%CC%80%2013.13.26.png
Les organisateurs doivent veiller à tout ... sans exemple concret de course en Wallonie dans le contexte actuel

 

"Bien sûr que c'est important pour la commune" affirme Christelle Demoustiez, échevine des Sports de Quaregnon. "Notamment pour deux raisons. La première est sportive. Les coureurs, dont c'est le métier, ont besoin de participer à des courses officielles. C'est également positif car la course sera retransmisse à la télévision. Cela donc un bol d'air et un sentiment de normalité pour le spectateur qui ne pourra pas se rendre sur la place de Quaregnon. Je pense que ce sont des valeurs essentielles à véhiculer en ces temps difficiles"

Malgré la crise sanitaire, l'objectif est donc de garder l'ambiance Samyn malgré les restrictions. Plusieurs choses devront donc encore être définies et éclaircies d'ici le 2 mars et le départ de la course.

0 Commentaires
500 vues

Sur le même sujet


Back to top