Aller au contenu principal

Direct X

Covid-19 - C'est quoi "l'ECMO"? La machine qui sauve des vies

Publié le 28 avril 2021 à 15:31

Depuis le début de la crise sanitaire, vous avez sans doute déjà entendu le terme « ECMO », sans vraiment savoir ce que cela signifiait. TéléMB, vous explique tout ! Il s’agit en fait d’une machine qui remplace pendant quelques jours les poumons d’un patient atteint du Covid-19. Il en existe encore très peu dans notre pays. A peine 9 dans le Hainaut et seulement 2 dans Mons-Borinage. Les deux se trouvent au sein de l’hôpital EpiCURA d’Hornu. 

Parmi les deux patients sous ECMO: un homme âgé de 55 ans atteint d’une forme de Covid sévère. Ses poumons ont été mis à l’arrêt pour leur permettre de se reposer. Ils sont temporairement remplacés par la fameuse machine.  

ECMO = Extracorporeal membrane oxygenation. 

"Nous savons que la respiration artificielle et la ventilation mécanique peuvent aggraver les lésions pulmonaires. Il faut donc mettre les poumons au repos et cette machine est la seule solution de le faire, tout en faisant arriver de l'oxygène au patient" Dr Shahram MASHAYEKHI - Chef du service des soins intensifs (EpiCURA Hornu)

36626_ECMO_covid_LGX1.jpg

Comment ça fonctionne?

Considéré comme la solution de la dernière chance, l’ECMO a permis jusqu’ici de sauver 6 patients sur 10. Depuis le début de la crise, une vingtaine de personnes y ont eu recours: une douzaine en 2020 et 6 en 2021, à ce jour. 

"Grâce à un système de canules de grandes dimensions, nous faisons sortir le sang du patient et nous le faisons passer dans cette machine extra-corporelle. Cette machine permet l'oxygénation de matière optimale. Et ensuite, grâce à une autre canule, le sang revient au patient" Dr Shahram MASHAYEKHI - Chef du service des soins intensifs (EpiCURA Hornu)

L’investissement financier est conséquent: plus de 80 000 euros par machine, entièrement financé par l’hôpital.

36626_ECMO_covid_LGX2.jpg

Un investissement possible grâce au dynamisme des équipes et au soutien de la direction

Pour le personnel, l’investissement est également colossal. Tout d'abord, cela a nécessité une longue formation.  Et puis, il faut savoir qu’un patient sous ECMO demande beaucoup plus de travail au personnel. Mais ce dernier, est déjà épuisé après plus d'un an de crise sanitaire.

"Il peut y avoir plusieurs complications. Cela nécessite donc une surveillance régulière, une attention aigüe et un monitoring très fin de tous les paramètres de coagulation de sang du patient. Sans oublier, une réactivité très rapide" Dr Shahram MASHAYEKHI - Chef du service des soins intensifs (EpiCURA Hornu)

Et si on entend davantage parler de l’ECMO suite au Covid, cette technologie n’est évidemment pas limitée à ce virus. Epicura s’est d’ailleurs lancé dans ce projet en 2019, bien avant la crise. La machine peut être utilisée pour des problèmes respiratoires variés mais aussi pour des problèmes cardiaques.

Mais du côté d’Epicura, on se félicite évidemment d’avoir investi dans cette technologie il y a 2 ans. Car depuis mars 2020, les machines sont utilisées en permanence. En moyenne, un patient reste sous ECMO entre 15 et 21 jours.

0 Commentaires
1802 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
Back to top