Aller au contenu principal

La céramique : 4è pôle d'innovation de l'UMons

Publié le 24 juin 2022 à 14:32

Savez-vous que le centre belge de recherches de la céramique se trouve à Mons? Ce pôle d'excellence vient d'être officiellement reconnu comme quatrième centre d'innovation de l'UMons, après Multitel, Materia Nova et le Click. Des liens existaient depuis de nombreuses années entre les institutions; leur renforcement permettra de nouvelles synergies. Mais que fait-on exactement dans les bâtiments de l'avenue du Gouverneur Cornez à Mons?

Un poids qui vient fendre du verre, c'est l'un des tests pratiqués régulièrement au CRBC, centre belge de recherches de la céramique. L'institution est l'association de plusieurs laboratoires avec chacun leurs spécialités. Ici, on travaille à tester des pare-brises pour l'industrie automobile.

« Je vais faire un test de fragmentation sur des lunettes arrières d'automobile ; je vais prendre un percuteur et on va regarder le résultat », explique Daniel Demoulin, Technicien.

Là on propose d'aider un client à détecter le problème dans son processus de fabrication.

« Le client nous a envoyé un morceau de verre avec un corps étranger. On va faire une analyse de composition pour voir le défaut et ce que c'est » détaille Nicolas Preux, Chercheur.

Les tests à destination des entreprises représentent environ 50 % de l'activité. Le CRBC est aussi à l'origine de recherches appliquées dans de nombreux domaines liés à la céramique, un matériau qui a bien évolué.

« La céramique ça n'est pas que les carreaux que l'on trouve par terre, les briques ou les tuiles ! On la retrouve partout : dans la santé, l’énergie ou même l'horlogerie et la joaillerie ! » précise Xavier Buttol, responsable du service aux entreprises.

C'est dans le cadre des activités de recherches que le partenariat, formalisé aujourd'hui, avec les autres centres d'innovations de l'UMons prend tout son sens.

«  Ce qui nous intéresse c'est de pouvoir accéder à des compétences complémentaires, plutôt que de développer chez nous des formations ou des expertise qui vont prendre des années, on peut les trouver chez nos partenaires », souligne Jacques Rennotte, Directeur

Même chose en ce qui concerne les équipements. Ils seront ainsi mutualisés. Car tous les centres d'innovations de l'UMons sont là pour aider les entreprises à développer de nouveaux produits ou de nouveaux processus de fabrication.

« Ça fait beaucoup de sens d'augmenter les synergies avec l'UMons ou Materia Nova, qui sont aussi des spécialistes « matériau » car on a des compétences complémentaires. On a donc sur Mons un éco-système matériau très complémentaire, très performant » insiste Xavier Buttol.

De quoi positionner Mons au centre de la carte de l'innovation.

0 Commentaires
136 vues

Sur le même sujet


Back to top