Aller au contenu principal

"Sans la vaccination, les hôpitaux seraient saturés !" François Burhin (Epicura)

Publié le 17 novembre 2021 à 20:18

Aujourd'hui, plus de doutes, la Belgique est entrée de plein fouet dans la 4e vague de Covid-19. Pour évoquer cette crise sanitaire qui s'éternise, François Burhin, le Directeur Général du Centre Hospitalier Epicura était l'invité des Infos ce mercredi 17 novembre. Sans langue de bois...

"Les cas Covid augmentent depuis début novembre et nous avons décidé de passer en phase 1B, c'est à dire que 50% de lits en soins intensifs dédiés aux patients Covid", souligne François Burhin. Cela signifie qu'il faut reconfigurer l'hopital en une nouvelle fois, 20 mois après le début de cette crise sanitaire...

On parle donc cette fois vraiment d'une 4e vague. Mais en quoi peut-elle être différentes des 3 premières en mars 2020, octobre 2020 puis mars 2021 ?

"L'augmentation des entrées à l'hopital est nettement plus lente, et c'est clairement grâce à la vaccination", explique François Burhin. "Pourtant, 10.000 cas par jour, c'est énorme ! Mais les entrées à l'hôpital ne sont pas proportionnelles au nombre de cas, et heureusement !"

En plus, les hôpitaux, à Epicura comme ailleurs, sont beaucoup mieux préparés aujourd'hui à l'arrivée de cette 4e vague. Le personnel est mieux protégé et les soignants sont surtout beaucoup mieux équipés. En outre, si on parle beaucoup de vaccination, on évoque peu les traitements. Et eux aussi ont énormément évolué depuis 20 mois ! Il existe des protocoles plus clairs. Malheureusement, malgré une lutte contre le Covid plus préparée, il y a aussi une lassitude qui s'installe au sein du personnel soignant.  

"Après plus de 18 mois, le personnel est épuisé. La peur demeure. Que ce soit celle d'être infecté, ou celle de propager le virus parmi les patients", explique François Burhin. Mais qu'en serait-il aujourd'hui sans la couverture vaccinale existante en Belgique ? "La différence serait significative. En clair, la saturation dans nos services serait bien plus grande qu'en mars 2020 !"

Aujourd'hui, Plus de 80% des adultes sont vaccinés dans la région de Mons Borinage. "Et à Epicura, 2/3 des patients hospitalisés à cause du Covid sont des non-vaccinés", constate François Burhin. Le constat chiffré est accablant !

Quid de l'obligation vaccinale, pour le personnel soignant ? "Le personnel médical ne souhaite pas être stigmatisé. Et il parle d'une seule voix, vaccinés comme non-vaccinés. Et la majeure partie du personnel est vaccinée à Epicura." Clairement, parmi le personnel soignant d'Epicura, on préfère évoquer une obligation vaccinale globale pour les + de 18 ans !

20 mois après l'arrivée de l'épidémie de Covid-19 en Belgique, on se demande quand la population et le personnel soignant verra la fin du tunnel ? "Impossible de prévenir l'avenir ! Nous-mêmes, nous sommes surpris de l'ampleur de cette 4e vague..." conclut François Burhin. 

0 Commentaires
310 vues

Sur le même sujet


Back to top