Aller au contenu principal

Première étape du Tattoo 2022 à Mons

Publié le 01 juin 2022 à 00:24

C’était le Tattoo ce 31 mai sur la Grand Place. Initialement prévu en 2020, ce spectacle musical gratuit offre aux spectateurs deux heures de musique militaire. Ont défilé hier soir les Polonais, les Français, les Américains et les Belges. Ensemble, ces quatre orchestres jouent pour la valeur de la liberté. Antoine Delvigne et Frederic Paspont étaient à la première de leurs cinq représentations dans notre pays.

Elles se dérouleront à Namur, Saint-Trond, Bruges et Bruxelles. Mais c’est à Mons que la Défense belge a choisi de débuter son tour de Belgique. Commencer dans la cité du Doudou, c’est surtout rappeler que la ville a été la première libérée il y a 77 ans.

Ce Tattoo, normalement prévu il y a deux ans pour les 75 ans de la libération de la Belgique, est donc historique. Le thème, la valeur de la liberté, résonne dans notre passé mais aussi et surtout notre présent.

Les quatre orchestres viennent des pays alliés et libérateurs de la Belgique lors de la seconde guerre mondiale. Pour les musiciens, c’est un honneur de jouer en commémoration des 75 ans de la liberté en Belgique.

Car le public est venu en nombre assister à ce show musical avec une même motivation : profiter des libertés.

Ce 1er juin, c’est à Namur que le Tattoo prendra ses quartiers. L’apothéose et la fin de ce festival de musique militaire, c’est ce 4 juin à Bruxelles.

0 Commentaires
716 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top