Aller au contenu principal

Pas de salon de l'auto mais des conditions salon partout !

Publié le 06 janvier 2022 à 13:59 - Mis à jour le 06 janvier 2022 à 14:19

Une nouvelle fois, il n'y aura pas de salon de l'auto cette année. La crise sanitaire ne permet en effet pas d'organiser cet événement de façon traditionnelle. Par contre, le message est unanime chez tous les concessionnaires: le salon va se décentraliser et prendre place dans les concessions. Le mois de janvier rimera bel et bien avec conditions salons. 

"On aura une décoration qui sera en accord avec la période du salon: jeu de lumières, bar à champagne et hôtesses. Et puis, nous aurons plusieurs véhicules qui seront disponibles pour des essais. Le but est de permettre aux clients d'avoir une expérience privilégiée en concession" Anthony Campione - Conseiller commercial SAGA-Piret Mercedes-Benz Saint-Ghislain

Remises, avantages, offres personnalisées ou encore packages intéressants, il sera donc possible de réaliser de bonnes affaires. Et dans cette concession de Saint-Ghislain on sait déjà vers quoi vont se diriger les clients en priorité.

"La tendance est clairement vers l'hybride. C'est inévitable avec les changements majeurs qui s'annoncent dans les prochaines années. Pour les professionnels, on est donc beaucoup vers l'hybride. Et pour les clients privés, beaucoup voient leur véhicule Euro-4 être interdits à Bruxelles. Cela va aussi susciter du changement" Anthony Campione - Conseiller commercial SAGA-Piret Mercedes-Benz Saint-Ghislain

AVC-TMB-066528_1.jpg

Une forte demande à prévoir

Même constat chez un concessionnaire de Mons où on est confiant pour ce mois de janvier. On s'attend à une arrivée massive de clients dans les prochains jours.

"76 000 véhicules ne peuvent plus rouler à Bruxelles depuis le 1er janvier. Et puis, Bruxelles n'est qu'une première étape, ça va se généraliser. Et les amendes vont faire réfléchir les gens. Beaucoup de personnes vont se diriger vers un nouveau véhicule. " Pascal Brancart - Gérant de la concession Toyota Mons

Si le salon de l'auto représente 20 à 30% du chiffre d'affaires annuel du secteur, la plupart des gérants ne sont donc pas inquiets pour cette annulation. Certains arrivent même à trouver des côtés positifs, y compris pour les clients.

"Un salon de l'auto, ça coûte très cher. Et donc, tout cet argent va servir à autre chose. Le sponsoring, la communication, la digitalisation etc, tout ça va permettre des avantages" Pascal Brancart - Gérant de la concession Toyota Mons

Et si vous vous laissez tenter, quels seront les délais d'attente pour 2022? L'année dernière, la crise sanitaire et la pénurie de pièces détachées ont fortement retardé les livraisons. Malheureusement, des retards seront encore à prévoir pour cette année.

Les conditions salon sont déjà en marche dans de nombreuses concessions, et seront d'application pendant une bonne partie du mois de janvier.

AVC-TMB-066528_2.jpg

0 Commentaires
311 vues

Sur le même sujet


Back to top