Aller au contenu principal

Mons - Une cafétéria différente à la HELHA

Publié le 24 novembre 2022 à 16:51

Depuis 25 ans maintenant, ce sont des personnes handicapées qui servent professeurs et étudiants à la cafétéria de la Haute Ecole Louvain en Hainaut à Mons. Ce projet est le fruit d'une collaboration avec le Home Saint Alfred de Casteau. Il vise bien sûr à inclure les personnes handicapées dans un service à la population, une activité très valorisante pour tous les volontaires.

25 ans que Georges sert étudiants et professeurs de ce qui est devenu aujourd'hui la Haute Ecole Louvain en Hainaut à Mons. Et c'est toujours avec le même plaisir qu il est fidèle au poste dès le matin.

« Je commence à 8h. J'allume le lave-vaisselle, je mets les baguettes au four, les températures sont déjà prêtes donc il n'y a pas de souci » détaille Georges Vincent, résident du Home Saint-Alfred.

La confection de sandwichs et autres paninis, mais aussi l'aide à la logistique dans les salles de réunion, autant d'activités pour lesquelles la Haute école a décidé de faire appel à une institution pour personnes handicapées. Un échange gagnant gagnant pour les différents partenaires.

«  C'est important de soutenir ce projet car il a à la fois une dimension de service, offrir un service de qualité et professionnel à l'ensemble de la communauté Helha, étudiants et personnel, et puis il y a le projet social. C'est un projet inclusif pour des personnes en situation de handicap. Il y a la dimension sociale et économique et on a trouvé l’équilibre entre les deux. C'est ça la volonté » souligne Pierre Tilly, Directeur du Département social de Mons de la Helha.

Une volonté née il y a 25 ans donc et qui a grandi avec le temps, au même rythme que l'école qui s'est aujourd'hui étendue sur plusieurs campus.

« On est passé d'un service pour 300 étudiants à un service pour 2000. On était 5. Maintenant, il y a trois cafétérias et il y a 25 personnes qui sont en activité de volontariat, en activité citoyenne », indique Sylviane Claus, Coordinatrice des logements supervisés pour les Projets Saint-Alfred.

Car c'est sur base volontaire que les personnes handicapées viennent travailler dans la cafétéria. Elles y trouvent leur compte à différents niveaux.

« J'aime bien l'ambiance, je m'entends bien avec les étudiants. Je dis s'il vous plaît, au revoir, bonne journée » sourit Stéphanie Rairoux, volontaire.

« Il y a 4 ans que je suis ici. J'aime beaucoup. J'aimerais continuer à progresser ? Ça me valorise énormément » souligne Natalia Coppens, volontaire.

C'est d'ailleurs cet élément de valorisation qui est ressorti d'une enquête de satisfaction réalisée auprès des participants. Valorisation de par le service rendu, aux étudiants, valorisation aussi par la relation que les volontaires tissent entre eux. Pour faciliter la tâche de chacun quelques adaptations ont été nécessaires.

« Il y en a qui ne savent pas lire. On leur a fait des feuilles avec des dessins indiquant combine de tranches de jambon il faut mettre, quelle quantité de fromage ou d'américain », explique Marie-Antoinette Amoruso, Educatrice au home Saint-Alfred.

La caisse enregistreuse a elle aussi dû être adaptée aux capacités des volontaires. L'inclusion est ici devenue une réalité au quotidien.

 

0 Commentaires
687 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top