Aller au contenu principal

Mons - Que faire avec des mégots et des vieux soutiens-gorges?

Publié le 21 novembre 2022 à 16:56

La Haute Ecole Condorcet, à Mons, s'est engagée avec les universités et d'autres écoles supérieures à mener des activités liées à la réduction des déchets. Toute cette semaine, différentes actions sont menées sur le campus pour sensibiliser professeurs et étudiants. Exemple avec des animations liées au ramassage de mégots et à la valorisation de vieux soutiens-gorges!

Des soutiens-gorges sur un bureau d'école supérieure... Aujourd'hui, les étudiants en marketing de la Haute école Condorcet sont plongés dans l'univers du recyclage. Révolutionner la mode, c'est le credo de deux jeunes roubaisiennes. Elles ont lancé leur propre entreprise pour donner une seconde vie aux soutiens-gorges.

«  L'idée nous est venue avec une amie, en soirée. On s'est dit qu'on ne portait pas tous les soutiens-gorges. Que peut-on en faire et donc on a décidé de les reconditionner pour pouvoir réutiliser ce qui existe déjà » explique Marie Thieffry, co-fondatrice d'Abracadabra.

Ce concept unique a tout pour séduire ces étudiants et pourquoi pas donner des idées à certains...

« Je trouve cela très chouette et très intéressant d'autant que je voulais me lancer dans cet univers lié aux sous-vêtements. J'avais également cette idée avec mon copain », souligne Manuela, étudiante en marketing.

Trouver des activités qui peuvent séduire les étudiants tout en s'inscrivant dans la semaine dédiée à la réduction de déchets, c'était le défi que la haute école devait relever. Car elle s'est inscrite, avec les universités et d'autres écoles supérieures, dans la démarche zéro déchet de la Ville de Mons.

« On ne voulait pas des projets impossibles à concrétiser. On a sondé les étudiants, on a fait des brainstorming. Ils ont aussi participé à l'élaboration de slogans. L'upcycling de soutiens-gorges est devenu relooke ton sou-tif » explique Isabelle Philippe, coordinatrice de la cellule développement durable à la Haute Ecole Condorcet.

Impliquer les étudiants dans le choix des actions et dans leur réalisation fait aussi partie de la démarche. A la pause, ceux qui le souhaitent se lancent dans le ramassage de mégots de cigarette.

« En récompense, nous avons eu des petits cadeau réutilisables : un sac réutilisable, des savons solides et des éponges réutilisables » détaille Léa.

Le ramassage de mégots n'est pas un geste anodin. C'est ce que l'asbl Mégocéan tient à passer comme message dans cette autre animation. En Belgique, on jette 166 mégots par seconde non sans effet sur l'environnement. Or le mégot peut avoir une deuxième vie.

« J'imaginais qu'on pouvait faire des poufs, des oeuvres d'art mais pas jusqu'à des cendriers en champignon. Je ne connaissais pas du tout » concède Romain, étudiant en marketing.

Découvrir, sensibiliser c'est bien là l'objectif de cette semaine qui balaiera beaucoup de thèmes, notamment le nettoyage collectif des boîtes mail. Car les messages virtuels sont aussi des déchets qui contribuent à la production de CO2.

 

0 Commentaires
199 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top