Aller au contenu principal

Mons - "Les blouses blanches ne sont pas des paillassons !"

Publié le 01 décembre 2021 à 14:02

Ce mercredi matin, une délégation du SETCA a pris le bus depuis Mons, direction Bruxelles, pour rejoindre la manifestation organisée en front commun devant le cabinet du Ministre de la santé, Franck Vandenbroucke. Une action en prélude à la grande manifestation qui sera organisée le 07 décembre prochain pour protester contre l’obligation vaccinale pour les professionnels de la santé et surtout contre les mesures qui en découlent. 

"Les blouses blanches ne sont pas des paillassons!" C’est ce que le personnel soignant clame haut et fort en se rendant chaque jour, des 4 coins du pays, devant le cabinet de Franck Vandenbrouck. Une campagne d’action menée en front commun pour protester non pas contre les vaccins mais plutôt contre le manque de considération à l’égard du personnel soignant. 

" Ce que nous remettons en question, c'est le fait d'avoir si peu de considération pour le personnel de la santé, lui qui se bat depuis deux ans pour guérir la population... On l'applaudissait en 2020, on le licencie en 2022", souligne Patrick Salvi, secrétaire régional (Mons-Borinage) du SETCa. 

Manif%202.jpg

 

Si ces mesures qui entreront en vigueur en janvier concernent 15% du personnel soignant (85% du personnel soignant serait vacciné), c’est l’ensemble des professionnels de la santé qui veulent se montrer solidaires de leurs collègues. 

"Même si je suis pour la vaccination, je trouve que ce que le gouvernement prend comme mesures est inacceptable. Quand je pense qu'on va aller jusqu'à supprimer les visas de travail de personnes qui sont présentes depuis 18 mois pour aider les autres... Et on les remercie comment? En les menaçant de licenciement si elles ne sont pas vaccinées!" ajoute, indignée, Chantal De Belder, infirmière de la région.

"Tout le personnel est solidaire car aujourd'hui il n'y a déjà pas assez de personnel. La situation risque de s'aggraver en janvier avec l'application de cette mesure et la perte potentielle de 15% du personnel soignant" précise encore Patrick Salvi     

Manif%203.jpg

Les syndicats se demandent aussi pourquoi les mesures gouvernementales visent le personnel soignant alors que le secteur de la santé est très protégé. Autant de questions et de revendications qui ont été portées ce mercredi à Bruxelles, au Cabinet du Ministre de la Santé. Une action en prélude à la grande manifestation qui sera organisée en front commun le mardi 07 décembre prochain. 

 

 

 

 

 

0 Commentaires
319 vues

Sur le même sujet


Back to top