Aller au contenu principal

Martine, dommage collatéral du Brexit - Visa enfin accordé !

Publié le 06 septembre 2022 à 14:18

Martine Harvengt est une montoise, mariée depuis 25 ans à un officier de l'armée de l'air britannique. Depuis la fin du mois de mars, elle vit une conséquence ridicule du Brexit et a été expulsée de Grande-Bretagne, alors qu'elle y possède une maison avec son mari. Une situation  aussi difficile à comprendre, qu'à vivre. Et dont elle attend le dénouement prochainement. 

C'est au Shape où elle travaillait que Martine a rencontré son mari, Tim, militaire dans l'armée de l'air Britannique. Ils se marient, s'établissent au Royaume Uni qui à cette époque n'est pas encore sorti de l'Europe.

Depuis la fin du mois de mars, Martine a dû quitter la Grande Bretagne, alors que son mari et elle y possèdent une maison, et qu'ils sont mariés depuis 25 ans. Son visa a été refusé, elle aurait dû le demander avant de rentrer en Angleterre. Un dommage collatéral du Brexit.

Aujourd'hui, Il y a 164 jours qu'ils sont séparés et communiquent grâce à internet. Hébergée par sa famille et ses proches en Belgique, Martine est en attente que son visa soit enfin réexaminé. Elle a du fournir énormément de documents qui attestaient que son mari et elle étaient bien un couple.

Une situation ridicule qui aurait pu être réglée rapidement si le conflit ukrainien n'y avait pas rajouté une couche. Les délais, initialement quelques jours, sont aujourd'hui passés à 24 semaines, 6 mois donc.

Le tampon accordant le visa de Martine est attendu pour le 14 septembre.

 

Et le 14 septembre, son passeport est arrivé avec le Visa qui lui permettra de rallier l'Angleterre et de retrouver sa maison et son mari, après 6 mois d'attente.

 

 

0 Commentaires
117 vues

Les jobs

Back to top