Aller au contenu principal

Ghlin - Une séance d'information sur le projet Envirolead

Publié le 17 février 2022 à 16:09

On se rend maintenant à Mons. Le groupe Envirolead organisait mercredi après-midi une séance d'information. Elle portait sur le projet d'implantation d'une usine de recyclage de plomb à Ghlin. L'occasion pour les riverains de venir poser leurs questions et de faire part de leurs craintes éventuelles. 

Envirolead à Ghlin, l'idée semble étonnante, pourtant, ça sera bientôt le cas. La firme a introduit une demande de permis unique pour s'implanter dans le zonning. Envirolead possède déjà une entreprise au Pays de galles et souhaitait s'installer en Angleterre mais le Brexit en a décidé autrement en les faisant s'implanter sur le continent. 

“Au départ, il fallait un endroit assez central au niveau Européen pour avoir une zone de chalandise facilement accesible“ explique François Hanton, directeur commercial du groupe Envirolead. “A ce niveau là, la région Montoise se trouve vraiment au centre d'un noeud autoroutier ce qui était plus qu'important vu que les marchandises seront livrées par la route et nous avons également reçu un apport important de la région Wallonne“. 

AVC-TMB2-067492.jpg
Les riverains ont pu longuement échanger avec les spécialistes ayant travaillé sur le projet - RR

 

 Ce projet à 50 millions d'euros devrait créer 140 nouveaux emplois dans la région mais l'utilisation du plomb et la classification Seveso-O de l'entreprise révoltent certains riverains qui craignent pour leur santé. 

“Le plomb est un métal extrêmement dangereux“ précise Philippe Gilgean, un riverain venu assister à la séance d'information. “Il peut causer des maladies graves et il est impératif qu'il ne se retrouve ni dans l'air que nous respirons ni qu'il ne s'infiltre dans le sol. Contrairement à d'autres riverains, je ne suis pas contre l'arrivée de nouvelles entreprises mais pour le coup je trouve qu'on nous a vraiment mis le fond du panier, je le crains.“

Le projet est en cours depuis 2019 et une première réunion d'information a eut lieu en juin de la même année mais Envirolead souhaite garder un contact rapproché avec les riverains en les mettant au centre de ce projet d'implantation. 

“On a communiqué avec les riverains pendant tout le long du projet et c'est important“ poursuit François Hanton. “Nous avons orgaisé des réunions avec des groupes de riverains à plusieurs reprises et aujourd'hui nous leur donnons la possibilité de venir poser les questions auxquelles nous n'avons peut-être pas encore répondu ou pour mieux leur expliquer le projet“. 

AVC-TMB1-067492.jpg
Voici ce à quoi devrait ressembler l'usine en 2024 - RR

 

Plusieurs questions confrontaient l'entreprise à sa classification Seveso-O mais l'entreprise justifie que celle-ci est dûe à la quantité de plomb présente sur le site et en aucun cas à cause de risques potentiels. D'autres questions quant à elle sont restées sans réponses lors de cette séance d'informations ce qui laissent les riverains assez perplexes. 

“J'ai eu des réponses mais bien sûr il faudrait leur faire confiance“ reprend Philippe Gilgean. “On m'a répondu que l'entreprise était tout à fait aux normes en matières de rejet de plomb dans l'atmosphère en rejettant 0,15 mg par mettre cube d'air, la limite étant de 2mg mais quand j'ai demandé à voir le document prouvant ce résultat, ils n'ont pas voulu me le montrer.“

Les autorités compétentes devront remettre leur décision finale le 30 juillet prochain. Si cette décision est favorable, les travaux débuteront le 1er septembre 2022 pour que l'entreprise soit mise en service d'ici 2024.

0 Commentaires
553 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top