Aller au contenu principal

Ghlin - Des potagers adaptés aux personnes malvoyantes

Publié le 19 mai 2022 à 15:56

Ce jeudi, les Ateliers de Mons ont lancé leur nouveau projet d'agriculture sociale et de maraichage. Un concept centré sur un potager adapté aux personnes malvoyantes en collaboration avec les Amis des Aveugles. L'objectif est d'offrir une nouvelle porte à la réinsertion professionnelle des personnes déficientes. Le tout avec des produits respectueux de l'environnement.

Françoise inaugure les potagers adaptés ce matin. Au programme : plantation de petits pois. Et pour l'aider, des outils adaptés à son handicap.

"Je me repère avec des petits bouts de bois installés sur la zone de plantation" explique Françoise Depasse, malvoyante et bénéficiaire du potager adapté. "Cela me permet de savoir sur quelle ligne je suis et d'y insérer une planche. C'est un outil qui me permet de créer un sillon pour y effectuer des plantations. Je repère cette ligne grâce à mes doigts et je peux facilement y planter des petits pois"

 

Des outils adaptés permettent aux personnes malvoyantes d'effectuer les plantations

 

Une plantation facilitée grâce à ces outils mais aussi grâce à des moyens simples pour se repérer dans l'espace. Il y a ces planches identifiables et lisibles en braille pour séparer les espaces du potager en zone et rangée. Ainsi que des adaptations de terrain.

 "La plus grande difficulté pour une personne déficiente visuelle est de se repérer dans l'espace" souligne Domenica Butera, directrice des Ateliers de Mons. "Nous avons donc travaillé sur les revêtements de sol dans la zone de travail. Nous l'avons séparée en 3 zones : une zone enherbée où l'on circule, une zone avec du nidagrass où l'on change de direction et une zone avec du broyas où l'on travaille"

 

Des moyens pour se repérer dans l'espace ont été mis en place comme ces planches

 

Un concept inédit et adapté à tous. Une 3e zone avec des bacs inclinés est notamment réservée pour les personnes en chaise roulante. Une nouvelle activité qui plait aux bénéficiaires.

 "Je trouve que c'est une très bonne idée!" sourit François Depasse. "J'encourage ce genre d'initiative car cela en vaut vraiment la peine. C'est très facile de se repérer dans l'espace car cela ne m'a pris que 10-15 minutes pour apprendre toutes ces règles"

 

Des zones ont également été adaptées aux personnes en fauteuil roulant

 

Après les ateliers de vanneries, de repassage ou encore de manutention, c'est désormais l'agriculture sociale qui permettra de réintégrer professionnellement des personnes handicapées. 

"Nous avions sur le site 4 hectares de sol agricole encore inexploités" indique Domenica Butera. "C'était donc logique car nous avons aussi une résidence sur le site avec 130 personnes qui y vivent. Elle y mangent aussi et elles ont besoin d'être fournies en légumes. Et bien sûr, l'objectif est aussi de remettre à l'emploi des personnes en situation de handicap. Tous les facteurs étaient donc réunis pour que le projet soit porteur et que la sauce prenne"

 

D. Butera : "Le premier objectif est de remettre à l'emploi des personnes en situation de handicap"

 

12 personnes seront notamment nécessaires pour s'occuper des 4 hectares de culture. Et les légumes cultivés seront aussi mis en vente au public dans le nouveau magasin des Amis des Aveugles de Ghlin. Chaque jeudi de 14 à 18h.

0 Commentaires
199 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top