Aller au contenu principal

Vivre Ici

Frameries - Les élèves font la fête au développement durable

Publié le 23 mai 2022 à 15:39

Ce dimanche, Sparkoh ouvrait ses portes au public pour la 5è édition de la fête du développement durable. Ce lundi, c'était au tour des écoles de profiter d'animations sur le thème. Au menu : pâtisseries aux insectes, appareils faits de matériel de récup et peu gourmands en énergie, animations sur les déchets, de quoi conscientiser les jeunes générations aux enjeux d'aujourd'hui et de demain. 

Non ce n'est pas la chandeleur dans les locaux de Sparkoh ! Aujourd'hui si ces élèves de 5è primaire dégustent des crêpes, c'est pour découvrir un dessert à base de vers de farine. Passé le scepticisme, place au verdict...

« Je n'aime pas le goût ! C'est comme du brûlé ! » 

« J'aime bien, ça a un goût de noisettes »

Au delà du goût et de la découverte de nouveaux aliments, cette animation vise à conscientiser les enfants aux enjeux alimentaires de demain. Les insectes, nombreux et peu polluants, peuvent tout à fait remplacer nos protéines habituelles.

« C'est beaucoup mieux pour la planète et pour la santé c'est aussi beaucoup mieux », souligne Philéas, Elève de 5è primaire à l'école Saint-Victor de Dour.

Dans cet autre atelier, plus classique, les enfants sont sensibilisés à la pollution des cours d'eau et aux déchets. Pas question ici de culpabiliser les élèves mais plutôt de les aider à trouver des solutions ou des alternatives. Un étage plus bas, c'est aussi le principe de l'économie des ressources qui est mis en avant avec ces appareils peu énergivores et faibles en technicité...

« On nous a expliqué les basses technologies, les low-tech, qu'on pouvait faire des fours, que l'on peut cuire avec le soleil », détaille Noureddine, Elève de 6è primaire à l'école Saint-Victor de Dour.

« Je voulais montrer des exemples de choses que l'on peut fabriquer soi-même avec des matériaux de récupération, par exemple un four solaire fait avec des boîtes à chaussures. Je leur montre quelques expériences qui leur montrent les principes qui sous-tendent ces objets et je les encourage à bricoler par eux-mêmes », souligne Camille Seynhave, membre de l'association Les Electrons Libres

Bricoler tout en apprenant bien sûr puisque cette journée s'inscrit dans le cadre du programme scolaire.

« L'idée c'est de les sensibiliser aux thèmes, tout en restant en accord avec les programmes scolaires. L'énergie, c'est une notion que l'on doit comprendre. Ici on va la comprendre associée à un enjeu de société et à du concret. Même chose pour l'eau, etc. A chaque fois, on fait la balance entre l’implication de société et ce qu'ils doivent apprendre en cours », insiste Nathalie Clausse, responsable du service éducatif chez Sparkoh !

Et manifestement ça marche, puisqu'à l'issue des animations, certaines technologies n'ont plus de secret pour ces petits curieux.

«  Le vent donne sa force à l'éolienne qui fait tourner une turbine et qui nous donne de l’électricité », explique Lisa, Elève de 6è primaire à l'école Saint-Victor de Dour.

Utiliser les ressources naturelles et comprendre des technologies de base pour mieux vivre demain, c'est tout l'enjeu de cette journée scolaire dédiée au développement durable.

0 Commentaires
139 vues

Sur le même sujet


Back to top