Aller au contenu principal

Boussu - Projet de 3 nouvelles éoliennes, dont une citoyenne

Publié le 14 septembre 2022 à 14:46

Un nouveau projet éolien est en développement à Boussu. La coopérative "Emissions Zero" et la société Windvision veulent implanter un parc de 3 éoliennes dont une citoyenne. Une initiative qui permettra au citoyen d'investir dans les énergies renouvelables. L'enquête publique de ce projet commence ce jeudi.

C'est dans un champ délimité par l'autoroute E42, la Haine et le Bois d'Hainin que les 3 nouvelles éoliennes devraient s'implanter à Boussu. Un parc éolien modeste avec la particularité de comprendre une éolienne citoyenne. Actuellement, la coopérative « Emissions Zero » exploite déjà 3 éoliennes de ce genre à Dour et Quiévrain.

"Une éolienne citoyenne, c'est une éolienne détenue par les citoyens locaux" explique Xavier Gillon, chargé de projet chez "Emissions Zéro". "Ils peuvent devenir coopérateur en achetant des parts chez "Emissions Zéro". Ainsi, ils deviennent copropriétaire de l'éolienne et avoir davantage un contrôle citoyen sur celle-ci. Les coopérateurs vont recevoir des dividendes à hauteur de 2 à 3%. Chaque coopérateur aura aussi une voix. Ce n'est pas celui qui met le plus d'argent qui a le plus de voix. Il y a aussi une dynamique locale qui se met en place car les gens peuvent se rassembler autour d'une association locale"

 

L'enquête publique pour ce nouveau projet éolien à Boussu débute ce jeudi 15 septembre

 

Concrètement, il faudra débourser 260€ pour obtenir une part de cette éolienne. A Boussu, une association citoyenne locale a été créée pour écouter les craintes des habitants. Parmi elle, l'ombrage, l'impact sur la faune ou encore le bruit. Mais tout a été pensé et étudié pour que le parc éolien soit le moins invasif possible.

"La zone dans laquelle nous nous trouvons est la rue Joseph Tamigniau" souligne Giovanni Burlin, porte-parole de l'association citoyenne locale Hornu Boussu Energies. "C'est l'une des rues où les habitants peuvent être le plus impacté. Pourtant, dans cette zone sans bruit parasite et sans vent, on mesure déjà un son d'ambiance qui dépasse les 45 dB. Il faut savoir que la législation impose d'être en-dessous des 45dB lorsque l'on installe un parc éolien. Les éoliens n'auront donc qu'un faible impact sur le bruit de cette zone. On va davantage entendre l'autoroute que les futures éoliennes" 

 

Le bruit est l'une des principales craintes des citoyens mais des études d'incidences ont été réalisées

 

L'objectif du projet est aussi de conscientiser le citoyen aux énergies renouvelables. Un dossier encore plus important avec la crise énergétique actuelle. Un citoyen au coeur du projet et qui aura son mot à dire avec l'enquête publique qui débute ce jeudi.

"L'enquête publique va durer du 15 septembre au 10 octobre" précise Xavier Gillon. "Et le 20 septembre prochain, nous organiserons des ateliers pour les citoyens. L'idée est qu'ils prennent conscience des impacts sur la biodiversité, l'enjeu de participation citoyenne et d'autres aspects du projet. On veut les rassurer sur leurs craintes liées à l'ombrage ou encore l'acoustique. Tous les résultats de l'étude d'incidence seront disponibles"

 

X. Gillon : "On veut rassurer les citoyens grâce à des ateliers mis en place pour eux le 20 septembre prochain"

 

Des ateliers où les citoyens peuvent d'ores et déjà s'inscrire sur le site internet de la commune de Boussu.

0 Commentaires
275 vues

Les jobs

Back to top