Aller au contenu principal

Direct X

Écrit par: Fabienne Ducobu
mar 04/06/2019 - 21:53
C'était une réunion attendue tant les questions sont nombreuses.  On vous ne parlait lundi, malgré le refus du permis, les travaux de construction des frigos de l'entreprise Clarebout à Frameries se sont poursuivis. Est-ce normal ? Quels sont les recours ? Que peuvent faire les riverains ? Comment faire respecter une décision ministérielle ? Autant de questions qui ont trouvé réponses hier soir, le fonctionnaire délégué de la Région Wallonne était à Frameries, et il n'a éludé aucune question des riverains inquiets. 
Écrit par: France Alfano
lun 03/06/2019 - 16:49
Des hommes travaillent sur le chantier de Clarebout à Frameries. Ce qui met les riverains en colère depuis plusieurs jours. Selon les dernières informations dont ils disposent, les travaux devraient être complètement à l'arrêt jusqu'à de nouvelles éventuelles autorisations. Cliquez pour plus d'infos !
Écrit par: Laura Gilboux
jeu 25/04/2019 - 16:47
Suite du dossier Clarebout Potatoes. Ce matin, le conseil d'administration d'IDEA se réunissait pour discuter du droit de préférence octroyé à l'usine à frites. Pour les riverains, qui s'étaient déplacés en nombre, l'objectif était que ce droit soit retiré pour empêcher l'entreprise de s'installer. Mais en milieu d'après-midi, ils ont appris qu'aucun décision n'a été prise. 
dim 10/03/2019 - 23:41
La saga autour de l’usine flamande de frites surgelées Clarebout continue. Les citoyens se sont livrés, ce dimanche, à une nouvelle action symbolique et de sensibilisation. Ils étaient plus de 350 à y participer. 
Écrit par: Benoit Deplasse
ven 01/03/2019 - 17:02
Le dossier Clarebout Potatoes fait encore parler de lui. Nous vous l'annoncions hier, suite à une erreur d'affichage, la commune de Frameries avait la possibilité d'introduire un recours pouvant stopper la construction des frigos. Le Collège Communal s'est réuni hier et a décidé d'agir. Les élus ont pris contact avec un bureau d'avocats et ont bien l'intention d'introduire ce recours très rapidement. Le point en détails dans cette séquence.
Écrit par: Vincent Duez
jeu 28/02/2019 - 17:20
Nouveau rebondissement dans le dossier Clarebout Potatoes. Vous le savez, la construction des frigos de stockage a déjà commencé sur le site d’installation. Les riverains ont introduit un recours contre cette construction mais il n’est pas suspensif. Seul un recours de la commune peut l’être. Et justement, suite à une erreur d’affichage, le délai pour introduire ce recours est allongé. La commune pourrait donc stopper la construction des frigos. Be Frameries exige que la majorité PS-MR agisse en urgence pour stopper cette construction.
Écrit par: Benoit Deplasse
mar 26/02/2019 - 16:44
Lundi soir se tenait le Conseil Communal de Frameries. A l’ordre du jour bien entendu : Clarebout Potatoes. Les citoyens se sont mobilisés en masse pour marquer une nouvelle fois leur refus de voir s’implanter une telle usine dans leur commune. Majorité et opposition ont chacun exprimé leur opinion sur le projet. Le point en détails dans cette séquence.
Écrit par: Benoit Deplasse
lun 25/02/2019 - 21:13
Ce soir, plus de 200 personnes se sont mobilisées au Conseil Communal de Frameries. Ils ont marqué leur désaccord par rapport au projet d'implantation d'un nouveau site de production de l'entreprise "Clarebout Potatoes". Plus de détails ici. 
Écrit par: Fabienne Ducobu
jeu 21/02/2019 - 17:05
De la même façon qu'ils ont interpellé les élus du conseil communal de Mons, les riverains de l'entreprise Clarebout à Frameries seront reçus ce soir au conseil communal de Quévy. Le comité de riverains entend sensibiliser les élus de la commune voisine de la leur aux potentielles nuisances encourues. A Quévy, des initiatives ont déjà été prises. Ecoutez  l'échevin de l'environnement de la commune. 
ven 15/02/2019 - 15:57
Retour sur le projet d'extension de l'usine Clarebout Potatoes. Le Collège communal a rendu son avis en insistant sur des points d'attention qui devront être analysés lors de l'étude d'incidence sur l'environnement. C'est le cas pour les nuisances olfactives et sonores, les rejets atmosphériques, la sécurité, ou encore l'impact sur le paysage, la biodiversité et l'agriculture. Au niveau de la mobilité, le Collège demande que le charroi passe le plus loin possible des habitations, à savoir par la partie arrière, via le Chemin de Binche.
Back to top