Aller au contenu principal

Direct X

Une tiny house pour les sans-abris au CPAS de Mons

Publié le 15 octobre 2021 à 16:41

Une tiny house a été inaugurée cet après-midi au CPAS de Mons. Une habitation nouvelle génération écologique et confortable à destination des sans-abris. Une tiny house construite dans le cadre d'un projet européen où 10 personnes ont été formées au monde de l'éco-construction.

Une salle de bain, une cuisine et un coin nuit : l'essentiel a été rassemblé dans quelques mètres carrées avec cette tiny house. D'ici quelques jours, une personne sans-abri du CPAS de Mons prendra possession des lieux. Un habitat temporaire et qui ne sera disponible que suivant certaines conditions.

"Cette tiny house est destinée à toutes les personnes qui ont perdu leur logement" précise la président du CPAS de Mons, Marie Meunier. "Il s'agit surtout des personnes victimes d'incendies ou d'inondations. Dans ce cas là, et si un logement d'urgence du CPAS n'est pas disponible, ces personnes peuvent venir s'installer dans cette tiny house pour une période d'un mois renouvelable. C'est une alternative provisoire en attendant de récupérer leur logement"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-10-15%20a%CC%80%2016.41.10.png
Durant 1 mois, les personnes ayant perdu leur logement pourront accéder à la tiny house

 

Au total, 2 tiny houses ont été construites avec le projet européen CE2S. Une tiny house s'est implantée ici à Mons et l'autre est partie en France. Au delà de l'aspect social, ce projet a également permis de former 10 personnes au monde de l'éco-construction : 5 français et 5 belges.

"Cette formation a plusieurs objectifs" précise Sébastien Ernotte, formateur et chef de file du projet européen CE2S. "On veut former des apprenants qui sont actuellement sans emploi. On les forme à l'éco-construction car le secteur manque de main d'oeuvre qualifiée. L'objectif est aussi de ne pas s'entraîner sur des modules que l'on va ensuite jeter. On s'est donc entraîné à construire des tiny houses avec les apprenants. Cela rajoute une dimension d'intégration sociale car ce projet va servir à quelqu'un"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-10-15%20a%CC%80%2016.40.45.png
Tristan et Michel font partie des 10 apprenants qui ont construit la tiny house

 

Un projet valorisant et concret auquel Tristan a participé. Depuis avril, ce montois a travaillé sur la construction de cette tiny house.

"J'ai été séduit par le projet avant tout pour sa dimension sociale" confie Tristan Descamps qui a participé à la formation et à la construction de la tiny house. "Cela va permettre de reloger une personne et cela veut dire que notre projet va servir. Je m'intéresse également au domaine de l'éco-construction depuis quelques années. J'aime bien le concept de la tiny house et je voulais connaître les étapes de fabrication. Peut-être que je vais m'en construire une pour partir en voyage dans le futur"

Ce type d'habitation est très à la mode depuis quelques années. Plusieurs personnes ont fait le choix d'adopter ce mode de vie qui présente plusieurs avantages.

"Une tiny house, c'est avant tout un choix écologique!" souligne Sébastien Ernotte. "C'est une habitation qui est plus petite. On utilise donc moins de matériaux pour la construction. Ici, on a d'ailleurs fait le choix de matériaux écologiques et biosourcés avec une ossature de bois et un isolant en fibre de bois. Comme la tiny house est petite, on utilise moins d'énergie pour la chauffer et on met aussi moins d'objets à l'intérieur. On est sur de la frugalité et la tiny house est une des réponses à l'éco-construction et au développement durable"

 

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-10-15%20a%CC%80%2016.41.00.png
Des matériaux écologiques et biosourcés ont été utilisés pour fabriquer cette tiny house

 

La première formation CE2S vient de se terminer mais la deuxième session commencera très prochainement. D'autres tiny houses viendront donc s'implanter au CPAS montois dans les prochains mois

0 Commentaires
937 vues

Sur le même sujet


Back to top