Aller au contenu principal

Direct X

Le personnel d'EpiCURA vacciné à son tour

Publié le 03 février 2021 à 16:18

La vaccination se poursuit dans les hôpitaux de la région. Après le CHU Ambroise Paré, c'était au tour du personnel soignant d'Epicura à Hornu et Baudour de recevoir la première dose du vaccin. Pas moins de 600 doses du vaccin Moderna ont été administrées ce mardi au centre hospitalier

"Ca c'est très bien passé" confie Nicolas Yanni, cardiologue à Epicura juste après son vaccin. "Je pense que tout le monde doit se faire vacciner parce que c'est notre seule porte de sortie"

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-02-04%20a%CC%80%2010.12.42_0.png
La vaccination : un geste important à valeur d'exemple pour le personnel médical d'Epicura

 

"Je trouve que l'on doit donner le bon exemple" surenchérit Sylvie, infirmière dans une unité de cohortage covid au centre d'Hornu. "J'ai été malade lors de la première vague. Je suis déjà passé par là et j'ai vu des choses horribles durant cette crise. Je fais donc le vaccin aujourd'hui pour enfin avancer"

Un soulagement et un exemple pour la population, voilà ce qui ressort après le vaccin d'un partie du personnel d'Epicura. Une vaccination bien orchestrée et suivie pour apaiser certaines craintes.

"Je me sens plus rassuré en étant vacciné!" explique Christophe Pallucco, kinésithérapeute d'Epicura Hornu. "Le nombre de cas augmente encore de jour en jour avec de plus en plus de personnes positives. J'avais bien évidemment quelques craintes avant de faire le vaccin car il est arrivé rapidement. Mais je me suis renseigné, j'ai eu la réponse à mes questions et je pense que le fait d'être vacciné est une bonne chose est me rassure"

Priorité au personnel des urgences, soins intensifs et unité covid 

"La vaccination  était nécessaire pour moi!" indique Michel Harmegnies, chauffeur SMUR à Epicura. "Nécessaire pour continuer à travailler et ne pas me mettre en danger car j'ai été opéré du coeur récemment. Honnêtement, rien ne m'a bloqué et c'était assez clair dans ma tête. Je ne me suis pas posé de questions et je savais que j'allais me faire vacciner aujourd'hui"

Comme partout, les injections se font sur base volontaire. A Epicura, une priorité a été donnée au personnel de 3 services : les urgences, les soins intensifs et le personnel des unités covid.

"Je n'ai pas spécialement demandé à ce que mon service soit prioritaire" précise Grégory Descamps, chef infirmier du service des soins intensifs à Epicura Hornu. "Je pense qu'en tant que soignant, on a une responsabilité vis-à-vis de nos patients et de notre entourage. Je comprend que certains jeunes se disent qu'ils ne sont pas dans la cible la plus à risque et ne comprennent pas l'utilité du vaccin. Mais concrètement, le vaccin on ne doit pas le faire pour soi mais pour les autres. Je le fais pour mes proches. Pour mes parents et mes grands-parents"

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-02-04%20a%CC%80%2010.22.08.png
C'et la vaccin Moderna qui est administré au personnel d'Epicura

 

Une bulle positive pour le personnel et les soignants qui vivent encore des moments difficiles. Ce mercredi, l'agenda de vaccination était plein et près de 60% du personnel sera vacciné après cette première vague de vaccination.

"Tout le monde met beaucoup d'espoir dans cette vaccination" explique Sammy Place, chef du service des maladies infectieuses au centre hospitalier hornutois. "On a tous envie de retrouver une vie normale. C'est le sentiment qui prédomine ce matin après ces premières vaccinations. Les gens qui sortent ont le sourire et on sent qu'il y a un mouvement positif pour la première fois depuis bien longtemps. On sent que c'est le début de la fin et qu'on commence à s'attaquer à la fin de cette pandémie"

Ici, au centre hospitalier Epicura, c'est le vaccin Moderna qui est administré. Pas de rand changement par rapport au vaccin de Pfizer même si le vaccin Moderna est plus simple au niveau logistique.

"Il y a très peu de différences" précise Kim Sabot, coordinatrice de la vaccination à Epicura Hornu. "La spécificité du vaccin Moderna est qu'il se conserve à -20° au lieu de -80° pour le vaccin Pfizer. L'autre spécificité de ce vaccin est que la deuxième dose se fait après 28 jours contre 21 pour le Pfizer"

Le vaccin Modera est également dit "pur" et ne doit donc pas être dilué avant l'injection. On rappelle que le vaccin est également nécessaire même si vous avez déjà été malade du coronavirus. La vaccination du reste du personnel d'Epicura se poursuivra dès la semaine prochaine.

0 Commentaires
470 vues

#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
#CLASSIQUE - du 20 février 2021
Back to top