Aller au contenu principal

Direct X

La musique classique va aux étudiants

Publié le 04 octobre 2021 à 15:49

Si vous n'allez pas à la musique classique, elle vient à vous. C'est pour cette raison, et attirer un public plus jeune, que l'Orchestre royal de chambre de Wallonie s'est rendu à l'UMons aujourd'hui. En formation réduite, les musiciens ont proposé une pause aux étudiants, des étudiants qui le 18 novembre prochain pourront participer à un blind test classique qui leur sera réservé. Une première expérience.

Un groupe de musiciens classiques au milieu d'un inter cours, voilà une expérience originale proposé par l'Orchestre royal de chambre de Wallonie (ORCW) et l'UMons. Un défi qui n'était pas gagné d'avance...

« J'étais un petit peu inquiet de voir si les étudiants seraient réceptifs et en fait on s'est rendu compte qu'au fur et à mesure beaucoup se sont arrêtés », explique Jean-Frédéric Molard, violoniste de l'ORCW.

« Les étudiants étaient de passage. Il s se sont arrêtés avaient les yeux grands ouverts et ça faisait plaisir de les voir profiter de ce moment particulier entre deux cours et je dois dire que ça dégage une énergie fantastique pour passer une belle journée.que les étudiants », sourit Christine Renotte, doyenne de la Faculté polytechnique de Mons.

AVC-TMB-064628_etudiants.jpg

Premier pari réussi donc même si la musique classique ne fait pas partie des habitudes de tous les étudiants...

« La musique classique ce n'est pas vraiment ma tasse de thé »

« Moi, j'apprécie ce moment mais la musique classique ce n'est pas mon truc en général »

« J'aime beaucoup, je joue du piano depuis 4 ans. C'est un milieu que je découvre » s'exclament différents étudiants.

Derrière cette première expérience, il y a une autre. Rassembler ces mêmes étudiants pour les convier en novembre prochain à un blind test, toujours axé sur la musique classique. Les étudiants sont plutôt réservés, de peur sans doute de ne pas s'y connaître suffisamment.

« Je ne sais pas si j'ai la culture générale pour pouvoir apprécier » « J'irais bien même si je ne connais pas vraiment les titres. C'est agréable à écouter » avouent des étudiants de passage.

Tout sera pourtant fait pour mettre la musique classique à la portée de tous. Tant en terme de contenu qu'en terme de participation.

« Ca va être des morceaux courts d'ouvre connues ou moins connues pour voir l'état des connaissances chez les jeunes. On sera sans doute étonné de voir le nombre d'oeuvres que les jeunes connaissent car la musique classique est reprise à toutes les sauces dans différentes sortes de média », analyse Jean-Frédéric Molard, violoniste de l'ORCW.

« On va utiliser une application que les étudiants connaissent pour faire le blind test en direct. Les jeunes pourront prendre leur GSM pendant le concert, chose exceptionnelle, et répondre à des questions au fur et à mesures des prestations des musiciens », précise Maxime Duménil, chef de service du MuMons.

De quoi attirer de nouveaux publics et aller au delà des a priori. Car malgré des prix démocratiques, voire la gratuité, l'orchestre royal de chambre peine à attirer les plus jeunes dans ses salles. L'expérience du jour tend à démontrer que le potentiel est là et que le classique est accessible à tous.

 

0 Commentaires
251 vues

Sur le même sujet


Back to top