Aller au contenu principal

Direct X

Hygea déplore de plus en plus de dépôts sauvages aux pieds des bulles à verre

Publié le 21 septembre 2021 à 14:02

Le personnel de nettoyage d’Hygea en a ras-le-bol. Cela fait plusieurs années maintenant que ces derniers sont confrontés de manière récurrente à des dépôts sauvages d’immondices aux abords des bulles à verre. Avec la crise sanitaire, ces incivilités ont augmenté et donnent du travail supplémentaire à ces ouvriers. 

Du plastique, du carton et même des bouteilles en verre. Cela fait maintenant plusieurs années que chaque mardi, Pierre-Olivier Toubeau se rend à Colfontaine pour débarrasser les immondices déposées aux pieds des bulles à verre qui sont presque vides…  

AVC-TMB1-064290.jpg
Hygea retrouve souvent des cartons, des PMC et des vêtements aux abords des bulles

"Je retrouve beaucoup d’encombrants, de déchets ménagers, des vêtements sales parfois remplis de puces. Les gens jettent tout par terre ou ne vident pas les sacs. Je dois ramasser à la main ou à la pelle. C’est dégradant de ramasser tout et n’importe quoi" se désole Pierre-Olivier Toubeau, ouvrier de nettoyage.

Colfontaine n’est pas un cas isolé. Chaque année, Hygea collecte environ 260 tonnes de déchets sauvages rien qu’aux pieds des bulles à verre. Depuis le début de l’année, ces incivilités ont augmenté de 15 %. Hygea estime atteindre 300 tonnes pour l’année 2021. C'est une incompréhension pour l’intercommunale.

"On a plusieurs recyparcs dans les environs de Colfontaine. On en a 22 sur la zone que couvre Hygea. De plus, on a un service à domicile. C'est payant mais on peut envoyer un camion pour récupérer des encombrants. On a aussi tout ce qui est collecte sélective en porte-à-porte. Ici, on a vu que dans les déchets, il y avait des PMC. Ces déchets sont collectés en porte-à-porte, il suffit d’acheter un sac bleu" explique Belinda Demattia, la responsable communication d'Hygea. "Il n'y a pas vraiment d’excuses. On a l’impression que c’est de la fainéantise, les gens se disent que c’est plus facile de les déposer ici que d’aller au recyparc."

AVC-TMB2-064290.jpg
Les ouvriers de nettoyage d'Hygea ramassent les déchets déposés aux pieds des bulles

En tant qu’intercommunale, Hygea ne peut ni verbaliser ni installer de caméras de surveillance pour lutter contre ce fléau puisque c’est la commune qui prend en charge ce genre de démarche. Si celle-ci vous surprend lors d’un dépôt clandestin, l’amende peut s’élever à plusieurs centaines d’euros.

0 Commentaires
198 vues

Sur le même sujet


Back to top