Aller au contenu principal

Direct X

Givry - Premier bac à boue pour hirondelles

Publié le 03 mai 2021 à 14:31

Les hirondelles sont de retour! Pour les aider à construire leur nid, le Parc naturel des Hauts-Pays lance pour la première fois la création de bac à boue. Ce sont les élèves des écoles de Givry et de Genly qui ont pu le réaliser, tout en bénéficiant d'une animation sur les oiseaux.

Les hirondelles sont déjà là ! Les bâtiments de l'école communale de Givry les abritent d'ailleurs. L'occasion était trop belle pour le parc naturel des Haut Pays de sensibiliser les élèves au sort de ces petits oiseaux migrateurs.

« Je suis en train d'observer un nid d'hirondelle. Ce sont de petits oiseaux qui font des nids avec de la paille, de la terre et de la boue », explique Manon élève à l'école communale de Givry.

De la boue, un élément essentiel pour que les hirondelles puissent faire leur nid . Or, la nature leur offre de moins en moins l'occasion d'y avoir accès...

« Avec la sécheresse, la boue manque. Comme les hirondelles reviennent en été avec la sécheresse, il manque de pluie donc voilà !» souligne Thibaut, élève de l'école communale de Givry.

Le Parc naturel des hauts Pays a donc décidé d'aider la nature. Quelques morceaux de bois et voici un bac qu'il reste maintenant à remplir de boue....

« On fait de la boue pour aider les hirondelles à faire leur nid et nous on appelle ça de la soupe ! » s'exclame Illana. « On a dû remplir des arrosoirs, mettre de l'eau dans ce bac. On est allé chercher de la terre et là on mélange », poursuit-elle.

A charge pour les enfants d'entretenir ce bac pour que la boue reste présente. Cette activité ludique vient clôturer une animation plus large sur les oiseaux de nos régions, avec une attention particulière sur les hirondelles bien sûr.

« On peut rencontrer trois sortes d'hirondelles en Belgique. L'hirondelle rustique est reconnaissable à sa gorge rousse et à ses longs filets. L'hirondelle de fenêtre est noire sur le dessus et avec un ventre blanc et enfin l'hirondelle de rivage qui est plus brune », détaille Sylvie Denis, Chargée de mission au Parc naturel des Hauts-Pays.

36658_bac_boue_hirondelle2_sdt.jpg

Toutes ces hirondelles rencontrent les mêmes difficultés dans la nature... Obstacles lors de la migration, diminution du nombre des insectes qui servent de base à leur alimentation et pour l'hirondelle de fenêtre, la destruction des nids par les particuliers... Des solutions existent pourtant.

« Certains n'acceptent pas les fientes. Il suffit de mettre de petites plaques en dessous des nids pour éviter de salir les fenêtres, explique François Stocman, du parc naturel des Hauts-Pays. «  Pendant les travaux de rénovation, on peut aussi poser un nid ailleurs sur la façade pour que les hirondelles puissent quand même nicher », poursuit-il.

Autant de moyens qui peuvent contribuer à maintenir les populations d'hirondelles de fenêtre, oiseaux emblématiques du retour des beaux jours.

0 Commentaires
429 vues

#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 17 avril 2021
#CLASSIQUE - du 20 mars 2021
#CLASSIQUE - du 20 février 2021
Back to top