Aller au contenu principal

Givry - Flashmob de "Tous-en-Scène" pour demander la réouverture de la culture

Publié le 25 avril 2021 à 20:18

Les danseurs du collectif Tous-en-scène ont organisé un flashmob (une chorégraphie éclair) ce dimanche dans les jardins de Quintessence à Givry. Une façon de protester contre les mesures restrictives qui entourent le monde de la culture et du sport depuis de nombreux mois. Ils ont donc voulu faire passer un message: oui la culture est essentielle.

La chanson était d'ailleurs toute trouvée: "The Show must go on" de Queen,  le spectacle doit continuer. C’est le message qu’a voulu transmettre le collectif ce dimanche à travers sa chorégraphie de 4 minutes. La danse mais aussi la culture et le sport de manière générale sont essentiels et il est désormais urgent qu’ils puissent recommencer leurs activités.

"Il est temps que le gouvernement pense à nous et pense à réouvrir tout ça" Nicolas Dupont - Collectif Tous-en-scène ASBL

36612_flashmob_givry_LGX4.jpg

Des danseurs à l'arrêt depuis octobre

Le collectif est constitué de danseurs de tout âge mais depuis octobre, seuls les 3 à 12 ans peuvent continuer leur passion. Cette petite chorégraphie fait donc le plus grand bien aux autres danseurs qui n’ont plus pratiqué depuis de nombreux mois.

"On n'a pas dansé depuis octobre, ça fait du bien ! La vie, c'est pas seulement suivre des cours derrière un ordinateur. C'est difficile de voir cette nouvelle routine s'installer sans avoir de contacts sociaux" Clara - Collectif Tous-en-scène ASBL

L’objectif est également d’interpeller sur la situation critique de l’ensemble du secteur. Comme beaucoup d’autres ASBL, le collectif Tous-en-Scène n’a enregistré aucune rentrée d’argent depuis le mois d’octobre. 

"Nous avons une salle de spectacle qui est en train de se développer: La Halle aux grains. Nous avons besoin de faire des spectacles pour faire rentrer de l'argent et pouvoir continuer à l'aménager. Pour l'instant, on ne fait que survivre" Nicolas Dupont - Collectif Tous-en-scène ASBL

36612_flashmob_givry_LGX3.jpg

Et pour financer les travaux de la Halle aux grains, le collectif vend désormais des créations, conçues par la couturière de l'ASBL. Les profits serviront entièrement à aménager la salle de spectacle

"D'habitude, je fais les costumes. Là il n'y a plus rien à faire puisqu'il n'y a plus de spectacle. Je récupère donc des vieux jeans et je crée des objets que nous vendons. Ce n'est pas grand chose mais c'est toujours ça." Pascale Thomas - Collectif Tous-en-scène ASBL

Les nouvelles mesures annoncées par le CODECO n’ont pas suffit à rassurer et satisfaire le monde de la culture qui se sent, plus que jamais, laissé à l’abandon.

0 Commentaires
226 vues
Back to top