Aller au contenu principal

Dés juillet, vous devrez montrer votre permis de détention pour adopter un animal !

Publié le 05 avril 2022 à 15:14

Dés le 1er juillet prochain, il ne sera plus aussi facile d'acheter ou d'adopter un animal en Wallonie. Vous devrez obligatoirement montrer votre permis de détention. Ce permis n'est pas nouveau, il existe depuis 3 ans, mais il n'était pas exigé ni réellement contrôlé. Une situation qui va donc changer... 

Depuis 2019, toute personne majeure détient en effet ce fameux permis de détention. A condition, évidemment, de ne pas l'avoir perdu pour mauvais traitements. Jusqu'ici, il n'était contrôlé qu'a postériori (en cas de contrôle ou de problèmes). Mais dés le 1er juillet, vous devrez impérativement présenter un extrait du fichier central pour adopter un animal.

"Il était compliqué pour les refuges et les éleveurs de vérifier si les acheteurs étaient sous le coup d'une interdiction ou pas. Cet extrait de fichier central va donc permettre de lever cet obstacle" Nicolas Yernaux - Porte-parole du SPW

AVC-TMB-068677_1.jpg

Une bonne nouvelle mais...

Objectif évident: diminuer les cas de maltraitance. Pour les refuges, c'est évidemment une bonne nouvelle mais on attend de voir concrètement comment tout va s'appliquer dans la réalité. 

"Quels seront les critères de maltraitance? A partir d'où la maltraitance commencera? Et surtout, qui va juger ça?" Philippe Lengellé - Etoile de Bonté

Et c'est toujours le flou pour toutes ces questions. Les communes, qui devront délivrer l'attestation, n'ont reçu aucune circulaire jusqu'à présent. La police pourrait être la seule compétente pour juger à la place de l'unité du bien-être animal. Une possibilité qui inquiète...

"Les policiers ne sont pas formés pour ça, ce ne sont pas des vétérinaires. Il est difficile pour eux de voir si un animal maigre est réellement maltraité ou s'il est malade. Il faudrait donc aller plus loin. A Frameries, nous avions commencé les discussions pour signer une convention avec un vétérinaire. La réunion est programmée pour mai, et elle prend encore plus sens désormais" Barbara Crombez (PS) - Echevine du bien-être animal de Frameries

AVC-TMB-068677_2.jpg

Pour les refuges et les communes, il faut donc aller plus loin. Il faut un réel suivi, des sanctions à vie et un puçage obligatoire pour retrouver tous les propriétaires. 

Si toutes les conditions sont réunies, ce permis devrait à la fois limiter les achats impulsifs et dissuader les mauvais propriétaires. Ne reste maintenant qu'à définir les règles et à les appliquer de la bonne manière.

0 Commentaires
266 vues

Sur le même sujet


Les jobs

Back to top