Aller au contenu principal

Dechospi : un outil pour mieux gérer les déchets hospitaliers

Publié le 22 février 2022 à 16:47

Ils y ont travaillé pendant près de deux ans, malgré le contexte sanitaire! Avec des consultants, les 14 hôpitaux du territoire couvert par l'intercommunale IDEA se sont penchés sur leurs déchets. Ils ont mis au point, et c'est une première en Wallonie, Dechospi. Il s'agit d'un guide méthodologique permettant de mieux gérer les déchets hospitaliers. La présentation de cet outil a eu lieu cet après-midi (22/02/2022) au siège de l'Idea à Mons. 

Les 5 structures hospitalières de la zone Idea ont fait leurs comptes. Chaque année, 3 tonnes de carré de sucre provenant des plateaux repas sont jetées ou encore 375.000 barquettes de confiture. Pour mieux gérer ce gaspillage, elles ont décidé de mettre en place un outil méthodologique, grâce à l'aide d'un subside wallon décroché par l'intercommunale IDEA.

"Idea le fait car elle s'inscrit dans une démarche d'économie circulaire. Le déchet de l'un peut être une ressource pour d'autres; Il ya des potentialités économiques et de création d'emploi. Il y a aussi une consolidation des hôpitaux sur notre territoire. C'est du gagnant-gagnant" explique Jacques Gobert, Président de l'IDEA

AVC-TMB-067586_dech.jpg  

Du gagnant gagnant parce que la gestion des déchets coûte à un hôpital, encore plus en période de pandémie. Mais étonnamment, ce sont les déchets les plus communs qui sont parfois les plus nombreux. 

"Selon l'OMS, 85% des déchets hospitaliers sont comparables à des déchets ménagers et ne sont pas dangereux. Il faut savoir les capter pour ne pas devoir les incinérer", précise Céline Tellier, Ministre wallonne de l'Environnement

Mais ces déchets communs peuvent avoir une destinée différente selon l'endroit où ils sont produits dans l'hôpital. C'est le cas par exemple d'une simple bouteille d'eau. 

"Si la bouteille déchet provient d'un contexte infectieux, elle n'aura pas d'autre choix que d'être évacuée dans une filière B2, filière la plus onéreuse pour les hôpitaux" explique Frédéric Schumacher, Directeur des projets transversaux pour le groupe Epicura.

Avec l'outil Dechospi, les structures peuvent donc voir plus clair quant aux déchets produits et leurs éventuelles filières de recyclage. Selon des chiffres wallons, seuls 10% des hôpitaux trient vraiment les simples déchets PMC , papier et verre. Il y a donc du travail. L'outil d'analyse Dechospi va maintenant être proposé à toutes les structures hospitalières wallonnes. 

AVC-TMB-067586_sacs.jpg

 

0 Commentaires
259 vues

Sur le même sujet


Back to top