Aller au contenu principal

Direct X

Clap de fin pour "The Passenger"

Publié le 12 avril 2021 à 16:00 - Mis à jour le 12 avril 2021 à 15:44

Nous y sommes: l’oeuvre "The Passenger" d’Arne Quinze a été définitivement démontée ce lundi. Près de 6 ans après son inauguration, l’imposante structure en bois fait donc ses adieux à la rue de Nimy où elle avait élu domicile. Une page s’est donc tournée aujourd’hui. A la fois pour son créateur mais aussi pour de nombreux Montois.

Les premiers coups de tronçonneuse ont été donnés peu avant 9h ce matin. Les planches les plus proches des bâtiments ont d'abord été coupées pour ne prendre aucun risque lors de l'effondrement. Mais avant même que la démolition ne commence réellement, de nombreuses personnes se pressaient déjà aux abords. Toutes avaient envie d'observer l’oeuvre une toute dernière fois.

"Je trouvais ça beau, elle va me manquer." entend-t-on auprès de nombreux passants.

36550_demontage_passenger_LGX3.jpg

Une oeuvre contestée

Au fil des années, l’oeuvre aura divisé. Autant décriée qu’appréciée, "The Passenger" ne laissait personne indifférent. Et l’histoire d’amour entre l’artiste et la ville de Mons est bien réelle.

"Ca me fait mal au coeur aujourd'hui. Ca faisait partie de notre patrimoine." nous confie une riveraine. 

Un amour qui est partagé par Arne Quinze, le créateur de "The Passenger"

"Je ne garde que des bons souvenirs avec les Montois. Ils nous ont accueilli vraiment chaleureusement. Je ne garde que du positif de tout ça." Arne Quinze - Artiste

36550_demontage_passenger_LGX2.jpg

Une seconde vie

L’oeuvre phare de Mons 2015 tire donc sa révérence aujourd’hui. L’ensemble, qui s’étendait sur 80m et culminait à 16m de hauteur, laisse désormais un sacré vide derrière lui. 

"Ce vide fait partie de la démarche artistique de Arne Quinze. Il aime le côté éphémère de ses oeuvres en bois." Philippe Degeneefe - Ancien commissaire général adjoint de Mons 2015

"L'oeuvre va être entièrement recyclée. Le bois va d'abord être broyé en très petits morceaux puis réutilisé. Les vis vont être récupérées à l'aide de très gros aimants. Tout ça va donc avoir une nouvelle vie." Arne Quinze - Artiste

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Dés le 29 mai, une exposition retraçant les 25 ans de carrière d’Arne Quinze prendra place au BAM. Elle s'étalera jusqu'à la fin du mois d'août. L’artiste souhaitait visiblement rester à Mons encore quelques temps…

0 Commentaires
623 vues

Sur le même sujet


#CLASSIQUE

#CLASSIQUE - du 18 septembre 2021
#CLASSIQUE - du 19 juin 2021
#CLASSIQUE - du 15 mai 2021
Back to top